Dernières nouvelles
Accueil » Confidentiel et décryptage » Royal Air Maroc promotrice de la culture africaine

Royal Air Maroc promotrice de la culture africaine

DRISS BENHIMA, PDG RAMS’inscrivant dans le sillage des relations d’amitié tissées par le Roi Mohammed VI, Driss Benhima est plus que jamais décidé à poursuivre l’ancrage de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) en Afrique subsaharienne pour renforcer la présence marocaine dans le continent. La compagnie qu’il préside et qui n’a jusque-là soutenu que des manifestations organisées au Maroc, va désormais faire autant en Afrique au Sud du Sahara. Pour commencer, RAM vient de s’associer à deux évènements culturels majeurs du continent : la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar (Dak’Art) et le festival du Marché africain des arts du spectacle d’Abidjan (MASA). En effet, après avoir signé le mardi 7 janvier 2014 à Dakar une convention de partenariat avec Babacar Mbaye Diop, secrétaire général de la Biennale, il a récidivé le jeudi 16 janvier avec la direction générale du MASA.

Ainsi, à travers ces conventions, RAM devient le transporteur officiel de la manifestation pour les 3 prochaines éditions de Dak’Art, 2014, 2016 et 2018. L’édition 2014 est prévue du 9 mai au 8 juin.

Concernant la MASA, RAM assurera le transport des participants à la 8e édition du festival, prévue du 1er au 8 mars prochain. Rappelons qu’en outre, tous les supports de communication de  la compagnie (magazines distribués à bord, portail internet, vidéo, campagne d’affichage) seront utilisés pour promouvoir ces deux manifestations culturelles africaines.

En misant sur son image de promoteur de la culture africaine, RAM veut renforcer son positionnement sur le continent. Sa démarche entre dans le cadre d’une stratégie globale. D’ailleurs, c’est pourquoi elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, puisqu’elle entend également soutenir le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). En tant que deuxième compagnie aérienne dans le continent et la première en Afrique de l’Ouest, elle veut renforcer son image de vecteur de l’identité culturelle africaine. Une ambition qui s’inscrit dans la logique des choses puisqu’elle avait été parmi les premières compagnies à avoir, juste après l’indépendance du royaume, desservi des lignes africaines telles que Bamako ou Niamey… en 1957.

Aujourd’hui, son P-DG met en avant une conviction profonde, selon laquelle, «sans identité culturelle forte, il n’y a pas d’activités économiques». Il a tenu ses propos lors de la conférence de presse organisée à l’issue de la signature de la convention liant RAM et le MASA. «En ce qui concerne l’Afrique, la question identitaire est une préoccupation permanente pour notre Compagnie», a-t-il insisté comme pour justifier l’intérêt qu’il porte aux événements culturels africains.

Dak’Art Driss Benhima FESPACO MASA promoteur Royal Air Maroc Sponsor

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*