fbpx

Semaine du numérique au Bénin : Faire du numérique un secteur stratégique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cotonou, la capitale béninoise abrite du 23 au 27 novembre, l’édition 2020 de la semaine du numérique (SENUM) placée sous le thème : «Spécial soixantenaire, en route vers notre maturité numérique ».

Venus de plusieurs pays, la capitale béninoise est l’attraction des acteurs de l’écosystème numérique qui se réunissent dans le cadre de la Semaine du numérique qui a ouvert ses travaux le mardi 24 novembre 2020. A la cérémonie de lancement, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la digitalisation du Bénin, a relevé que « la semaine du numérique permet au Bénin de rayonner sur le plan international, de montrer les potentialités dans l’innovation numérique au Bénin, de mettre en réseau les acteurs de l’écosystème du pays avec leurs homologues des autres pays et du monde entier, de discuter des questions qui ont trait à l’économie du numérique et à tous ses acteurs ».

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la digitalisation du Bénin

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la digitalisation du Bénin

Pour elle, en 1960, on n’imaginait pas que le Bénin serait aujourd’hui là en termes d’évolution technologique. On n’imaginait pas que les citoyens pouvaient ne pas se déplacer pour aller vers l’administration avant de bénéficier des services publics. Personne n’imaginait, ajoute-t-elle, que toutes ces choses puissent être possibles de façon simple et immédiate. « Ce sont des choses que nous avons pu réellement mettre en place. Ce sont des choses que les citoyens béninois quelle que soit leur catégorie professionnelle ont pu expérimenter » , a davantage souligné Aurélie Adam Soulé Zoumarou, au lancement des activités de la 4e Semaine du numérique qui a réuni les partenaires techniques et financiers, ministres, directeurs généraux et acteurs de l’écosystème venus de 10 pays. Cette édition placée sous le thème « Spécial soixantenaire de l’indépendance : en route vers notre maturité numérique », illustre bien ce que « nous avons décidé de faire sous le leadership du président Patrice Talon, c’est-à-dire emprunter le chemin de la transformation digitale de notre administration publique, de nos entreprises et de la société toute entière », a-t-elle souligné, réaffirmant qu’en 1960, le numérique était un rêve.

tinmar 970

Pour le recteur de l’institut technologique GAMA, Thierry Zomahoun, la dématérialisation des services publics a permis l’amélioration de l’indice de développement du gouvernement qui est passé de 0,20 à 0,40 en 2020. Une amélioration qui s’est faite beaucoup ressentie au niveau du service public en ligne pour lequel le Bénin arrive en tête dans l’espace UEMOA. Les participants aux assises de cette semaine chercheront à savoir si l’impact de l’économie numérique consolide les acquis voire construit une société égalitaire en Afrique en général et au Bénin en particulier. « Aujourd’hui, l’économie numérique permet d’augmenter la productivité des agriculteurs à travers l’accès au taux d’humidité, à la météorologie. Elle permet de donner l’éducation à des millions d’enfants. Dans les 17 prochaines années, nous pouvons atteindre le plein emploi si nous faisons de l’économie numérique un secteur important et stratégique de toute notre économie », a laissé entendre le responsable de l’institut technologique GAMA.

Dans un contexte particulier marqué par la crise sanitaire mondiale qui affecte de nombreux pays dans le monde y compris le Bénin, les activités de cette « Semaine numérique » se dérouleront aussi bien en ligne qu’en présentiel.

Partager.

Répondre