fbpx

Siriki Sangaré, PDG d’OPES Holding S.A

Pinterest LinkedIn Tumblr +

 » Le programme de logements du Président Ouattara est attractif « 

 

Siriki SangarePolytechnicien et ingénieur en génie électrique et électronique, Siriki Sangaré est le patron d’OPES Holding S.A, opérateur immobilier en Côte d’Ivoire engagé dans le programme étatique des logements sociaux, économiques et de standing. Il revient pour AFRIMAG sur les enjeux d’une telle initiative gouvernementale.

 

AFRIMAG : Quelle est votre appréciation du programme présidentiel pour le logement ?


Siriki Sangaré : Le programme présidentiel en matière de logements sociaux, économiques et de standing est une idée géniale, salutaire. Il a permis de redynamiser le secteur du bâtiment en Côte d’Ivoire. Ce programme a pour objectif essentiel de permettre aux citoyens, vivant dans le pays ou à l’extérieur, d’accéder à un logement décent et commode. Une initiative pareille était très attendue, une nécessité pour combler le déficit du logement qui demeure alarmant. Il nous faudra construire 400.000 logements tout en sachant que nous accusons un déficit structurel de 40.000 unités par an.

Que pensez-vous de la mobilisation observée autour de ce programme ?

Lorsque ce programme a été lancé, on a assisté à un engouement manifeste des Ivoiriens qui ont vu dans cette initiative, une solution efficace à leur problème majeur, le logement. Dès le lancement de la souscription en 2013, nous avons recensé près de 6.000 demandes, ce qui est énorme et traduit le niveau du déficit.

Quel est l’état d’avancement des travaux de construction des logements par votre holding ?

Nous avons structuré notre équipe de manière à répondre à la demande de nos clients. Au-delà de la communication gouvernementale, nous avons mis sur pied un pôle d’informations outillé pour communiquer à nos clients toutes les facettes de ce programme. Nous avons décidé dans un premier temps, de régler la question de l’acquisition foncière, puis de viabiliser les espaces que nous avons acquis. A Abidjan, précisément dans la commune de Bingerville, nous avons lancé les travaux de construction de 482 logements. Dans la ville d’Aboisso, notre projet a une capacité de 300 logements. Sur ces sites-là, nous avons trois formules de logements à proposer: les logements sociaux, les logements économiques et les logements de standing. Ces différentes formules sont proposées aux clients, mais nous avons l’obligation sur chacun des sites, de faire 60% de logements sociaux et économiques et 40% de logements de standing, selon les accords que nous avons signés avec le gouvernement. Nous prenons le soin d’expliquer à nos clients, les différentes formules, mais l’essentiel est de satisfaire un plus grand nombre d’acquéreurs. L’objectif assigné est d’éviter les ghettoïsations par la création des sites mixtes recouvrant toutes les catégories de logements. Les premiers chantiers seront livrés en fin d’année 2015.

Quel est le tarif moyen d’un logement social, économique et de standing construit dans le cadre de ce programme ?

L’Etat a mis en place une mercuriale qui est applicable pour les promoteurs immobiliers, dans un cadre institutionnel. Ceci, pour éviter les inflations inutiles. Les tarifs sont compris à OPES Holding, entre 5 et 10 millions de FCFA pour les logements sociaux et de 10 à 15 millions de FCFA pour les logements économiques. L’accès au standing donne la possibilité au client de définir son style et ses exigences.

Le Premier ministre a récemment visité votre chantier. Quelle a été son appréciation ?

Nous étions contents d’accueillir Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire ainsi que la délégation ministérielle importante qui l’accompagnait. Celle-ci était composée du ministre de la Construction, du logement, de l’urbanisme et de l’assainissement, Mamadou Sanogo, de Patrick Achi, ministre des Infrastructures économiques, Moussa Dosso, ministre d’Etat de l’Emploi et des affaires sociales et Mathieu Babaud Darret, ministre des Eaux et forêts ainsi que d’autres hauts représentants de l’Etat. Le Premier ministre, nous a, dans un premier temps, demandé de faire en sorte que les Ivoiriens soient satisfaits. Il nous a ensuite demandé de faire en sorte que l’habitat que nous allons offrir aux Ivoiriens réponde aux normes prescrites en la matière. Et à notre niveau, nous allons tout mettre en œuvre pour respecter ces exigences. Au final, il n’a pas manqué d’exprimer son entière satisfaction sur la qualité du travail déployé par OPES Holding S.A.

Quelle est, aujourd’hui, votre vision du logement en Côte d’Ivoire et quel sera l’apport d’OPES Holding ?

La paix est le premier moteur de développement dans notre pays. C’est un préalable. Au-delà, les opérateurs économiques doivent s’investir de façon responsable afin d’aider les autorités dans la phase de modernisation en cours.

Spécifiquement, l’Etat a fait un effort pour restructurer le domaine du BTP en allégeant certaines procédures. Le cadre est attrayant mais, tout le monde devra y mettre la main, notamment le secteur bancaire qui doit s’engager davantage.

Dans vos activités, quelle part réservez-vous au social ?

La Bible dit : « l’on n’est riche que lorsqu’on partage ». Dans cette optique, notre holding participe à plusieurs actions humanitaires. Nous avons participé à la lutte contre Ebola, et nous avons fait des dons pour bien d’autres actions humanitaires et caritatives tant en Côte d’Ivoire qu’ailleurs.

 

Entretien réalisé par

Kanzly Mideh et Hervé Gobou

 

Partager.

Répondre