fbpx

Smartphones : Une rupture technologique en route

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour se différencier sur un marché proche de la saturation, les fabricants de smartphones comme dans l’électroménager, n’ont d’autre choix que de relancer la demande par l’innovation. Ainsi, nous revenons au théorème HOS, Heckscher-Ohlin-Samuelson ou les nouvelles théories de l’avantage comparatif. Consistant à chercher la différenciation dans l’innovation, le design, le talent du pionnier … que dans les facteurs de production traditionnels que sont la terre, le travail et le capital

Cette fois-ci, c’est la connexion sur satellite, longtemps snobée par les équipementiers au profit des réseaux mobiles terrestres, qui risque de rabattre les cartes du marché des smartophones. C’est ainsi qu’Apple (encore lui), vient de frapper un grand coup. Pour la première fois, les nouveaux iPhone 14 dévoilés la semaine dernière pourront aussi capter le signal des satellites autour de la Terre. Et donc envoyer, en cas d’urgence, des SMS, la localisation exacte de l’utilisateur, le pourcentage de batterie restant.

Certes, envoyer des SMS pourra prendre jusqu’à 1 minute dans des conditions optimales. Cette fonctionnalité ne sera disponible qu’aux Etats-Unis et au Canada dans un premier temps avant d’être étendu au reste du monde. Pour autant, Apple annonce ses ambitions : la connexion satellite est gratuite pendant deux ans et embarquée d’office dans les quatre iPhone 14.
Pour lancer ce service, Apple aurait approché dès 2019 les opérateurs de satellites, avant de conclure finalement avec l’américain Globalstar, selon le «Wall Street Journal» cité par notre confrère Les Echos. La marque va utiliser 85 % de la bande-passante et prendre en charge 95 % des investissements requis, devenant ainsi incontournable pour Globalstar.

D’autres accords attendus sur Twitter

Elon Musk, PDG de Starlink, a évoqué des discussions avec Apple. Le même Elon Musk vient de nouer un partenariat avec l’opérateur télécoms américain T-Mobile. A partir de 2023, les clients de T-Mobile pourront aussi envoyer des SMS en se branchant aux 3.000 satellites Starlink, partout où la 4G-5G est défaillante ou absente aux Etats-Unis. La voix et la vidéo devraient arriver dans un second temps. Même la Chine, l’autre grande puissance du mobile (Huawei, Xiaomi, Oppo…), explore les synergies entre les deux technologies. Les tout nouveaux Mate 50 de Huawei, eux, sont compatibles avec Beidou, le système GPS chinois.

Partager.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !