Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Burundi : Suspension des activités des comptoirs aurifères

Burundi : Suspension des activités des comptoirs aurifères

A travers son ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, le gouvernement du Burundi a pris, ce lundi 25 novembre 2019, la mesure de suspendre toutes les activités d’achat et de vente de l’Or par les comptoirs.

Côme Manirakiza, ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines.

Côme Manirakiza, ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines.

« Les activités d’achat et de vente de l’or par les comptoirs sont suspendues. Seule la Banque de la République du Burundi achète de l’or produit par les coopératives et les sociétés minières », lit-on dans un communiqué de presse, sorti ce lundi.

Signé par Côme Manirakiza, ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, ce communiqué demande aux comptoirs qui disposent de stocks d’or  de le vendre sans délais à la Banque centrale.

Et de nuancer : « Les activités d’achat et de vente  des autres types de minerais ne sont pas concernées par ces mesures.» Toutefois, poursuit-il, les comptoirs exerçant de telles activités sont recommandées de n’utiliser que des Francs Burundais (Monnaie locale) conformément à la réglementation en vigueur.

Signalant qu’il s’est référé, entre autres, aux dispositions pertinentes du Code Minier du Burundi relatives à l’exploitation artisanale, à l’achat et à la vente de l’Or au Burundi, à la  façon dont les opérations de vente de l’Or sont menées actuellement, … le ministre Manirakiza  met en garde. « Tout contrevenant à la présente sera arrêté et puni conformément aux dispositions pertinentes du Code Minier et du Code Pénal du Burundi.»

Ainsi, il demande  instamment aux Services chargés des Migrations, de la Sécurité, à la Banque centrale, à l’Office Burundais des Recettes (OBR), à l’Office des Mines et des Carrières, aux services en charge de la gestion de l’Aéroport International Melchior Ndadaye, de la Justice et de l’Intérieur de faire respecter immédiatement la présente mesure.

Le Burundi regorge d’importantes quantités des minerais tels l’Or, le Nickel, le Coltan, les Terres Rares, la Cassitérite, etc.  Certains minerais sont aujourd’hui exploités de façon industrielle par des compagnies étrangères, d’autres le sont encore artisanale pour des mineurs réunis en coopératives.

Côme Manirakiza Mines Mines d'or

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse