fbpx

Côte d’Ivoire/ Réforme du Café-cacao : Un siège commun en terre ghanéenne

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le siège de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire Ghana ( ICCIG) est solennellement constitué. Un accord d’établissement a été signé dans ce sens à Accra entre les ministres en charge de l’Agriculture des deux pays.

Abidjan et Accra qui produisent près de 60% du marché mondial de cacao ont signé l’accord de siège de leur nouvelle organisation qui s’appellera l’ICCIG. A travers la signature de cet accord, effectuée par le ministre d’Etat, de l’Agriculture et du développement rural de la Côte d’Ivoire Kobenan Kouassi Adjoumani et son  homologue de l’Alimentation et de l’agriculture du Ghana, le Docteur Owusu Afriyié Akoto, le siège de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana sera établi à Accra, la capitale ghanaenne. Un mariage  de raison conclu sous les yeux de la ministre en charge des Affaires étrangères du Ghana, Shirley Ayokor Botchway. Désormais le Secrétariat Exécutif est opérationnel avec un plan de travail des experts du Conseil ivoirien du Café-Cacao et du Ghana Cocoaboard.

Les différents intervenants dont le Directeur général du Conseil du Café-Cacao, Koné Yves ont rappelé que l’Initiative Cacao  ambitionne essentiellement l’amélioration du prix au producteur. Cette mise en orbite l’ICCIG est une volonté exprimée depuis mars 2018 à travers des assises similaires qui ont abouti à « la déclaration d’Abidjan » : instruction fut donnée au Conseil ivoirien du Café-Cacao et au Ghana Cocoaboard d’ouvrir les discussions pour former un cadre de coopération bilatérale du secteur du cacao et avoir des alternatives au revenu du producteur jugé trop précaire. Il convient de rappeler que les objectifs assignés portent sur la question de la durabilité dans le secteur du cacao sous ses trois composantes : économique, sociale, environnementale. A cela s’ajoutent les problématiques de la déforestation liée à la cacao-culture; l’exploitation des enfants dans les plantations et l’amélioration du revenu des producteurs.

Siège de l’ICCIG à Accra : accord signé par les deux ministres ivoirien et ghanéen Kobenan Kouassi Adjoumani et le Docteur Owusu Afriyié Akoto,  

 

Partager.

Répondre