fbpx

Les deux idées phares du Plan Sénégal Emergent (PSE)

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Call center Sénégal

 Pour le gouvernement sénégalais, la solution s’appelle aujourd’hui «Emergence». Le programme, qui a été présenté aux partenaires techniques et financiers s’articule autour de deux piliers phares.

 

 

Pilier 1 : Transformation structurelle de l’économie et croissance

La transformation de l’agriculture servira de fer de lance à celle de la structure de  l’économie. Ainsi ses effets économiques et sociaux seront amplifiés par la modernisation  graduelle de l’économie sociale, le développement du secteur des mines et de l’habitat  social ainsi que par la mise en place de plateformes logistiques, industrielles et de services. Ainsi, la transformation de la structure de l’économie se fera selon les leviers suivants :

• Le développement de l’agriculture, de la pêche et de l’industrie agroalimentaire  répond à une triple aspiration : renforcer la sécurité alimentaire du Sénégal et  rééquilibrer une balance commerciale dégradée par les importations de produits  alimentaires;  développer des filières intégrées compétitives, à haute valeur ajoutée ; et  préserver les équilibres socio-économiques et dynamiser l’économie rurale.


• Le développement de l’habitat social et d’un écosystème de la construction répond à  la nécessité de résorber progressivement le déficit en logements sociaux, estimé à  300 000 logements, tout en créant une filière de la construction intégrée.

• La modernisation graduelle de l’économie sociale constitue le troisième et dernier moteur  sectoriel d’inclusion et d’emploi. Elle entend opérer une transition progressive et souple  de ce secteur vers l’économie formelle, en augmentant la part des emplois formels.

• L’intérêt de développer le secteur des ressources minières et des fertilisants apparaît  multiple : rééquilibrage de la balance commerciale, effet d’entraînement sur le  reste de l’économie (ressources fiscales, industrie, infrastructures), contribution au  développement social, en particulier via les mines artisanales.

• Faire du Sénégal un hub logistique industriel régional répondant à une logique double :   capitaliser sur les atouts géographiques du pays en le positionnant comme porte  d’entrée de l’Afrique de l’Ouest pour les corridors, en particulier pour le Mali ; et  amorcer un processus d’industrialisation indispensable au rééquilibrage pérenne de  la balance commerciale.

• L’aspiration du hub multiservices est de : faire de Dakar la plateforme régionale  tertiaire (sièges d’entreprises et d’institutions internationales, santé, éducation, loisirs) ; positionner le Sénégal dans le top 3 des pôles offshoring en Afrique francophone ; et en faire une destination touristique de référence (3 millions de touristes).

En outre, le PSE promeut les autres services et secteurs de production. En effet de par  ses fonctions sociales et économiques, la promotion du sport et de ses activités  connexes demeure une priorité. Parallèlement, un accent sur le secteur de la culture  permettra de valoriser les potentialités du Sénégal.

 

Pilier 2 : Capital humain, protection sociale et développement durable

La hausse de la productivité souhaitée est tributaire de la qualité de la main d’œuvre  employée. Parallèlement à la mise à profit du dividende démographique, la stratégie mise  sur la promotion du capital humain, de la protection sociale, de l’économie verte et du  développement durable.

En effet, le renforcement de la mise en œuvre et du suivi des politiques de population est  capital pour un développement humain durable. La promotion de l’éducation repose entre  autres sur la mise en place d’un cycle fondamental d’éducation de base de 10ans,  l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages, la promotion de la  formation professionnelle orientée vers le marché de l’emploi ainsi que le développement  d’une gouvernance efficace, efficiente et inclusive du système éducatif.

S’agissant du domaine de la santé et de la nutrition, un accent particulier sera mis sur l’hygiène et la  promotion d’habitudes alimentaires saines. Par ailleurs, la promotion du partenariat public-privé, notamment à travers « Dakar Medical City », permettra une meilleure prise en charge des constructions et exploitations des infrastructures de santé.

Par ailleurs, dans les domaines de l’eau potable et l’assainissement, la stratégie souligne  les objectifs tels que l’amélioration de l’accès à l’eau potable des populations en milieux  urbain et rural, le développement de l’assainissement dans lesdits milieux, la promotion de la  gestion intégrée et durable des ressources en eau et de la bonne gouvernance sectorielle.

L’amélioration du cadre de vie repose en partie sur l’assurance d’une meilleure planification  et gestion de l’espace des villes et autres agglomérations et l’amélioration de la qualité du  cadre de vie en milieux urbain et rural.

Dans l’optique de consolider la protection sociale, le PSE mise sur le renforcement de la  sécurité sociale des travailleurs et des retraités, l’amélioration des conditions socio-économiques des groupes vulnérables ainsi que l’extension de la protection sociale au secteur informel.

Partager.

Répondre