fbpx

Egypte : Le militant Ramy Shaath déchu de sa nationalité arrive en France après plus de deux ans de détention

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’activiste Ramy Shaath et son épouse Céline Lebrun-Shaath à l’aéroport de Roissy, près de Paris, le 8 janvier


L’épouse française de ce militant politique égypto-palestinien avait œuvré pour sa libération.

Il était détenu depuis juillet 2019, accusé de fomenter des « troubles contre l’Etat ». Libéré par l’Egypte, le militant politique égypto-palestinien Ramy Shaath a atterri à Paris, samedi 8 janvier. Sa sortie de détention avait été annoncée par une source judiciaire égyptienne lundi. Sur Twitter, Emmanuel Macron a fait part de son « soulagement ».

« Nous n’avons rien lâché« , affirme dans son tweet le président de la République. Ramy Shaath est marié à une française, Céline Lebrun-Shaath, expulsée par l’Egypte après l’arrestation de son mari, et qui se battait pour sa libération. La famille de Ramy Shaath affirme samedi que l’Egypte l’a privé de sa nationalité égyptienne.

Plus de 60 000 détenus d’opinion en Egypte

En décembre 2020, lors d’une visite à Paris du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, Emmanuel Macron avait affirmé s’être entretenu avec lui de « cas individuels », dont celui de Ramy Shaath. Un an plus tard, cinq organisations de défense des droits humains avaient interpellé le président français à son sujet.

Fils du dirigeant politique palestinien Nabil Shaath, Ramy Shaath, 48 ans, était une figure de la révolution égyptienne de 2011 et le coordinateur en Egypte du mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS), prônant le boycott d’Israël dans la lutte contre l’occupation des Territoires palestiniens.

Les ONG estiment à plus de 60 000 le nombre de détenus d’opinion en Egypte. Les Etats-Unis, notamment, estiment que le pays viole les droits humains dans tous les domaines et ont en conséquence gelé 10% de leur aide.

                                                                            Avec AFP

Partager.

Répondre