fbpx

Guinée-Conakry : Abu Dhabi investit massivement dans la culture de l’ananas

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Assemblée nationale de Guinée a ratifié la convention d’établissement de la société agro-industrielle Guinéo-Emiratie (SAGE-SA) pour la relance de l’ex-Saguidia qui produisait principalement l’ananas. Abu Dhabi a déjà investi 10 millions de dollars US dans le projet, et compte allonger sa mise à 70 millions de dollars US à long terme dans cette nouvelle unité industrielle.

Le développement socio-économique des zones de production de l’ananas en République de Guinée était à l’ordre du jour de la plénière. C’est le 2ème Vice-président du Parlement qui a présidé la séance, sous les yeux de Tibou Kamara, conseiller spécial du Chef de l’Etat et ministre de l’Industrie avec son homologue de l’Economie et des finances. Le rapport élaboré par la Commission du développement rural et durable indiquait que la création de cette nouvelle société est consécutive à la dissolution de la société Arabo-Libyo-Guinéenne pour le développement agricole et agro-industriel (Saguidia) en janvier 2020.

Depuis le 18 juin 2020, le gouvernement a signé la convention d’établissement de la nouvelle société d’économie mixte avec le groupe Alsa Asset Management Limited d’Abu Dhabi pour relancer l’ex-Salguidia.

La convention approuvée par l’Assemblée  nationale vise à aménager et exploiter des terres agricoles d’une superficie de 2 129 hectares pour la nouvelle production de l’ananas. D’autres produits maraîchers, le conditionnement, la transformation et l’emballage en vue de la commercialisation et l’exportation de produits finis d’origine guinéenne sont aussi prévus dans la convention. Le document initialement renvoyé pour une seconde lecture a permis aux députés d’avoir la réponse aux diverses interrogations.

En termes d’avantages, la construction d’un laboratoire de culture tissulaire permettra la production de 30 millions de rejets pouvant porter la quantité d’ananas biologique à

90 000 tonnes environ en 2025. Le plan prévoit la mise en place d’un programme de soutien à la filière fruits et légumes. S’il faut noter que Salguidia fut à l’arrêt depuis plus de 40 ans, dorénavant, 400 nouveaux emplois directs vont être crées et 1200 autres indirects.

Mr Tibou Kamara, le conseiller spécial du Pr. Alpha Condé a indiqué que la société a déjà investi 10 millions USD et promet de miser 70 millions USD à long terme pour rendre florissante cette nouvelle unité industrielle du pays.

Présent à la session parlementaire, le ministre de l’Economie et des finances, Mamady Camara a rassuré la représentation nationale sur la nécessité de soutenir ce projet agro-industriel. «Il y aura un impact sur la vie de nos concitoyens, et une création d’emplois qui facilitera la distribution de la richesse, ce qui n’est pas moins important à souligner», selon l’argentier de la Guinée.

Au terme des débats, les députés ont ratifié la convention qui permettra de réveiller l’ex-Salguidia et relancer la Guinée dans les rangs des pays producteurs et exportateurs d’ananas.

La durée de cette convention est de 30 ans. Les actionnaires s’activent à finaliser l’usine de jus d’ananas, le laboratoire est en voie d’achèvement et le recrutement des travailleurs en cours.

Partager.

Répondre