fbpx

Investissements en Afrique : La SFI parie sur leTogo

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors d’une audience à Paris avec le Président Faure Gnassingbé du Togo, le Directeur général de la Société financière internationale (SFI), Makhtar Diop, s’est engagé à soutenir Lomé. A l’issue de cette rencontre : deux  importants investissements dans ce pays ouest-africain.

La construction d’une centrale solaire et un projet d’installation de câble sous-marin pour améliorer l’accès à l’internet sont les actions que prévoit la SFI au Togo. Le Directeur général de la SFI déclarera qu’il s’agira d’apporter un appui aux autorités togolaises par des financements dans l’énergie renouvelable. 

L’attractivité du climat des affaires était au cœur des échanges entre Faure Gnassingbé et le numéro 1 de la SFI. Pour la deuxième année consécutive, le Togo se classe en 2020 parmi les dix économies qui ont le plus réformé leur réglementation pour la facilitation des affaires. “Cela se voit aujourd’hui, des investisseurs privés étrangers et locaux sont très intéressés à venir investir dans cette terre d’hospitalité», a rappelé le visiteur. En effet, en 2020 ,le Togo, a réalisé un bond de 40 places pour finir au 97ème rang mondial. Ce qui a permis au Doing Business de l’adjuger le titre de Top Performer en Afrique subsaharienne.

Enfin, durant la dernière décennie, la SFI a investi au Togo près de 325 milliards CFA. Étaient concernés les secteurs de l’énergie, des marchés financiers, de la production de ciment, la logistique et la santé.

Ceci étant, il est à noter que la tribune du Forum de France permettra à la SFI d’annoncer un décaissement de 2 milliards de dollars US pour soutenir les PME-PMI en Afrique éprouvées par le Covid-19.

 

Partager.

Répondre