Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Invité du mois : Ife Oyedele II, Cofondateur de Kobo360

Invité du mois : Ife Oyedele II, Cofondateur de Kobo360


Un peu plus d’une année après sa création et deux mégas levées de fonds, dont une auprès de l’Africa Finance Corporation (AFC) évaluée à 6 millions de dollars us, KOBO 360 vient de se voir décerner le prix de l’innovation au CEO Forum Africa à Kigali. Ife Oyedele II, Cofondateur de KOBO 360, revient sur cette ascension fulgurante de cet «Uber pour camions».

 

« Nous ne nous considérons pas seulement comme une société nigériane mais plutôt une entreprise panafricaine »

 

AFRIMAG : Lancé en janvier 2018, Kobo 360 vient de se voir décerner le prix de l’innovation au CEO Forum Africa à Kigali. Quel est le secret de ce succès rapide?

Ife Oyedele II

Ife Oyedele II, cofondateur de Kobo 360

Ife Oyedele II : Nous avons démarré en décembre 2017, et nous nous sommes aussitôt attaqués aux priorités. Nous voulons rendre les activités logistiques plus rapides et plus efficaces pour les entreprises et nous ne pouvons le faire que lorsque cela se reflète dans nos propres processus internes. Si vous ajoutez à cela les compétences uniques de notre équipe et de notre dynamique chef, Obi Ozor, nous sommes bien placés pour atteindre des objectifs que certains diraient ambitieux.

 

En une année d’activité, combien d’entreprises Kobo360 a-t-il convaincu de son modèle économique et de sa fiabilité?

Depuis notre lancement, nous avons servi plus de 1 450 entreprises dont des entreprises emblématiques comme DHL, Flour Mills, Unilever… L’indice de fiabilité de Kobo360 est de 96%. Je pense que cela tient du fait de la confiance que les clients placent en nous pour le développement de leurs activités. La logistique reste un problème énorme et récurrent en Afrique depuis de nombreuses années. Mais l’objectif affiché à notre niveau est de faire en sorte que le travail soit accompli dans les meilleures conditions. Cela explique les 2 000 voyages actifs que nous effectuons par mois.

 

Kobo360 envisage-t-il de se déployer dans d’autres pays en 2019? Lesquels?

Nous visons neuf pays d’ici à la fin de 2019. Nous avons récemment annoncé notre lancement au Togo et au Ghana, et nous étendrons nos activités au Kenya, deux zones commerciales-clés du continent. Tout cela ouvre la porte à de nombreuses nouvelles opportunités que nous sommes ravis de saisir.

 

Comment envisagez-vous de financer vos opérations en dehors du Nigeria?

En décembre, nous avons collecté un peu plus de 6 millions de dollars US, ce qui nous a permis de mettre en œuvre notre récente stratégie d’expansion, mais nous sommes prêts à investir davantage. Nous ne nous considérons pas seulement comme une société nigériane, mais comme une société ayant une vision panafricaine, nous aurons donc besoin de ressources pour le mener à bien.

 

Kobo 360 est considéré comme un “Uber de camions”. Comment expliquez-vous cette comparaison avec la startup américaine du transport urbain?

Il s’agit principalement de la fonction principale de notre entreprise. Nous connectons les propriétaires de fret et les chauffeurs de camion pour les trajets longue distance, ce qui ressemble au rôle d’intermédiaire joué par Uber. Nous travaillons également avec des sociétés telles que DHL, Unilever et Flour Mills, et nous tenons compte de cela en mettant l’accent sur l’agrandissement. Nous devons donc établir des comparaisons solides.

Cependant, avec notre nouvelle application, nous avons introduit de nouvelles fonctionnalités uniques sur le marché de la course à pied. Par exemple, nous avons un outil qui permet aux conducteurs et aux clients d’enchérir pour le prix d’un voyage avant leur sélection. C’est grâce à de telles innovations que nous cherchons à rendre les processus plus transparents dans l’espace logistique.

Ife Oyedele II Kobo 360

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*