fbpx

Le Nigeria vers la limitation des naissances à la chinoise ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Muhammadu Buhari, Président du Nigeria

Le Président nigérian, Muhammadu Buhari, a annoncé la mise en place de nouvelles mesures visant à réguler les naissances lors du lancement de la politique nationale révisée sur la population.

D’après les chiffres de Population Reference Bureau, la population nigériane est la plus importante d’Afrique avec plus de 211 millions d’habitants. Le taux de fécondité est de 5,2, c’est-à-dire que chaque femme en âge de procréer a en moyenne 5,2 enfants. Le chef de l’Etat souhaite que l’accès aux méthodes contraceptives modernes soit vulgarisé dans tout le pays afin de faire baisser le taux de fécondité élevé du Nigeria. Le pourcentage de femmes mariées de 15 à 49 ans utilisant les méthodes modernes de contraception est de 12%. Il a en outre, inauguré le Conseil national de gestion de la population (NCPM) dont il est le président. Ce Conseil a pour objectif, l’amélioration de «la qualité et du niveau de vie de tous les Nigérians». D’après Buhari, la population du Nigeria qui est l’une des plus importantes au monde, continue de se multiplier de façon incontrôlée. Cette situation empêche les autorités de mettre en œuvre des programmes fiables de gestion de la population, en vue d’un développement durable. Le célèbre économiste écossais Thomas Robert Malthus avait en son temps, préconisé la suppression de toute aide aux pauvres afin de les décourager de faire des enfants, seule façon selon lui de pouvoir trouver à manger pour tout le monde à une époque où la famine sévissait dans une partie de l’Europe.
Au Nigeria, les autorités souhaitent mettre en place des mesures d’encadrement des naissances, afin de faire coïncider le niveau d’évolution de l’économie et celui de la population.

Partager.

Répondre