fbpx

L’Egypte frappe un grand coup sur le marché du blé  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Autorité égyptienne des approvisionnements en matières premières stratégiques annonce avoir procédé à un gigantesque achat de 600 000 tonnes de blé dans le cadre de la saison 2021/2022 auprès de la Russie, de la Roumanie et de l’Ukraine.

Ce qui fait de l’Egypte, l’un des tout premiers importateurs de blé dans le monde. Cette transaction est le plus important achat unique réalisé par Le Caire depuis 2008 où un volume de 540 000 tonnes de la céréale avait été importé. Ce niveau record marque un retour en force de l’Egypte sur la scène internationale après l’annulation de 4 appels d’offres cette année en raison des cours trop élevés du blé.

Si ce stock vient conforter le statut d’acteur de premier plan de l’Egypte sur le marché mondial du blé, le pays dispose encore d’une importante marge de progression. En effet, certains observateurs estiment que le rythme d’achat de blé de cette campagne commerciale reste actuellement encore en deçà des niveaux historiques et que l’Autorité égyptienne des approvisionnements en matières premières stratégiques doit encore rattraper un retard de près de 500 000 tonnes de blé comparativement au niveau des approvisionnements de l’année dernière.  

Selon les prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), l’Egypte devrait importer 12,4 millions de tonnes de blé en 2021/2022 contre 12,1 millions de tonnes un an plus tôt. L’essentiel des achats de blé est destiné à satisfaire les besoins du programme de subvention du pain mis en œuvre par le gouvernement depuis plus de 30 ans.

L’Egypte est le 7ème pays consommateur de blé derrière la Chine, l’Inde, la Russie, les USA, le Pakistan et la Turquie.

Partager.

Répondre