Dernières nouvelles
Accueil » Confidentiel et décryptage » Libye : Le fonds souverain libyen LIA revoit les sociétés qu’il détient en direct en Afrique

Libye : Le fonds souverain libyen LIA revoit les sociétés qu’il détient en direct en Afrique

Abdulmagid Breish, président du directoire du fonds LIA

Abdulmagid Breish, Président du directoire du fonds LIA

Trois ans après la chute du régime Kadhafi, le fonds souverain LIA (Libyan Investment Authority), deuxième plus gros fonds africain, qui revendique 66 milliards de dollars d’actifs et qui figurait parmi les véhicules d’investissement les plus opaques au monde sous l’ère Kadhafi, veut faire peau neuve. « Nous voulons adopter les meilleurs standards de gouvernance pour revenir dans la course face aux autres fonds souverains sur des dossiers internationaux », fait valoir Abdulmagid Breish, le président du directoire. Nommé à la tête du LIA en juin 2013, il s’est entouré de consultants d’Oliver Wyman et de Deloitte pour poser les jalons de son plan de restructuration. « Nous ne gérerons plus en direct un certain nombre de portefeuilles d’investissements diversifiés. Nous allons les confier à des gestionnaires d’actifs spécialisés. Ceci afin d’optimiser notre profil de risque et nos retours sur investissements », indique-t-il. Pour piloter ces investissements, le fonds basé à Tripoli cherche à se doter d’équipes d’experts à Londres, portant ainsi ses effectifs outre-manche à 40 personnes, contre 4 actuellement. « Seul le patron de LIA doit être libyen, nos managers ont vocation à être spécialistes internationaux. » Ces équipes participeront au pilotage des deux fonds que le LIA ambitionne de lancer début 2015 : un premier, chargé d’accumuler des capitaux pour les générations futures en Libye, et un second pour la stabilisation du budget national. Autre chantier en cours : la revue des 550 sociétés détenues en direct par le LIA en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe, afin de déterminer celles qui devront être liquidées et celles qui pourront être pérennisées.

Abdulmagid Breish Deloitte investissement Libyan Investment Authority

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse