fbpx

Matières premières : Cargill se retire du négoce du sucre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec un sucre qui rapporte de moins en moins, les négociants continuent de se retirer de ce marché de plusieurs dizaines de milliards de dollars par an. Cargill, l’un des géants du secteur, vient de jeter l’éponge.

Malgré sa position de leader du négoce de matières premières, le géant américain Cargill ne veut plus continuer de suivre la tendance baissière des marges dans le secteur du sucre. En effet, il vient d’annoncer la vente de sa filiale contrôlée à 50%, en l’occurrence par Alvean, laquelle société est le numéro 1 mondial du trading du sucre. Autant dire que pour Cargill, le sucre avait commencé à avoir un goût bien amer.

Mais Cargill explique que ce retrait entre dans le cadre d’une stratégie visant à se recentrer sur ses activités dans la transformation des aliments et les protéines animales et ajoute qu’il continuera à fournir des dérivés de sucre à ses clients au Brésil, au Mexique et aux USA.

Alvean, faut-il le rappeler, est issu du rapprochement entre Cargil et le géant brésilien de sucre et d’éthanol Copersucar. Avec cette cession, le numéro 1 brésilien est seul maître à bord d’Alvean, entreprise qui réalise quelque 12 millions de tonnes de sucre de transaction annuelle, soit près du cinquième du marché mondial.
En tout cas, cette sortie de Cargill du capital d’Alvean fait de Copersucar le leader incontesté du négoce du sucre et de l’éthanol, puisqu’elle avait également fusionné en 2012 avec le géant américain Eco-Engergy.

Partager.

Répondre