fbpx

Niger : La famine menace 2 millions de personnes

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plus de deux millions de Nigériens sont touchées par la crise alimentaire, ont alerté, jeudi 10 février plusieurs agences des Nations Unies, notamment l’Unicef, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO)

Le président de la confédération suisse Ignazio Cassis en visite à Niamey et le président nigérien Mohamed Bazoum ont abordé le problème de la famine qui menace le pays lors de leur conférence de presse.

En collaboration avec le FAO et le PAM), l’Unicef a lancé un appel de 257 millions de dollars pour venir en aide aux populations touchées par la crise alimentaire au Niger. Les agences des Nations Unies n’ont pas fourni de détails par rapport aux causes de la crise alimentaire, ni aux régions les plus affectées. 
Lors de la conférence de presse commune avec le président de la confédération suisse Ignazio Cassis en visite à Niamey, le président nigérien Mohamed Bazoum a évoqué cette crise. « (…) Une année où nous avons deux défis. Le premier, avec lequel nous vivons malheureusement ces dernières années, est le défi sécuritaire. Le deuxième est le défi alimentaire en rapport avec les résultats très défavorables de la saison des pluies passée », a indiqué le chef de l’Etat nigérien.
En plus de la mauvaise saison des pluies, la crise sécuritaire est aussi évoquée comme une des raisons de l’insécurité alimentaire au Niger. Dans les régions touchées par les attaques armées comme Diffa (sud-est), Tahoua (nord-ouest) et Tillaberi (ouest), de nombreuses localités n’ont pas pratiqué des travaux champêtres, les producteurs ayant abandonné les champs pour se mettre à l’abri des attaques des groupes terroristes.

Partager.

Répondre