fbpx

Nigeria : voici la condition pour la levée de l’interdiction de Twitter

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le bras de fer entre Twitter et le gouvernement nigérian tire à sa fin, mais le réseau social doit se plier à une exigence des autorités du géant ouest-africain.

Selon le ministre nigérian de l’Information, la condition préalable à la levée de l’interdiction de Twitter au Nigeria est son enregistrement comme entreprise opérant dans le pays. « Twitter doit d’abord et surtout s’enregistrer comme une entreprise au Nigeria, il doit obtenir une licence auprès de la Commission de diffusion et doit empêcher que sa plateforme ne soit utilisée par ceux qui promeuvent des actes hostiles à l’existence même du Nigeria », a déclaré le ministre de la Lai Raufu Mohammed, ce mercredi 9 juin.

Tout est parti de la suppression d’un tweet apparemment anodin du président Muhammadu Buhari qui promettait de parler un langage que les rebelles du Golfe de Guinée allaient comprendre. Le message signalé a été retiré par Twitter. Ce qui a suscité l’ire du gouvernement nigérian qui a suspendu la plateforme depuis vendredi 4 juin.

Mais, ce n’est là que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, puisque lors des manifestations contre les violences policières d’octobre 2020, Twitter et Facebook avaient été accusés de participer à attiser le mouvement.

Partager.

Répondre