fbpx

RCA : L’ex-chef des anti-Balaka arrêté au Tchad

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’ancien ministre centrafricain du Désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR) et haut responsable de la coalition rebelle Coalition des patriotes pour le changement (CPC), Maxime Mokome a été interpellé dimanche dernier dans une localité proche de la frontière tchado-centrafricaine par l’Agence nationale de sûreté tchadienne.

Il a été aussitôt transféré à N’Djamena pour être présenté au procureur, révèle la presse tchadienne qui cite des sources des services de la sécurité. L’ex-chef milicien anti-Balaka avait été membre du gouvernement d’union nationale formée après la signature de l’accord de paix de Khartoum le 06 février 2019. 
Mokome avait été accusé par le gouvernement de haute trahison pour complicité avec l’ancien président François Bozizé, qui s’était retranché dans une nouvelle rébellion juste avant l’élection présidentielle. Il avait fui à la veille des élections en décembre 2021 pour une destination inconnue.

Un décret du président Touadera du 12 février 2021, avait radié Bozié et Mokome de l’armée nationale pour « atteinte à la sûreté de l’État, association de malfaiteurs et appartenance à la rébellion de la coalition des patriotes pour le changement (CPC)2 ».

 

Partager.

Répondre