fbpx

RDC : Augmentation de 38% des ressources aurifères du projet Imbo

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En République démocratique du Congo (RDC), dans le projet aurifère Imbo, on estime une augmentation de 3,5 millions d’onces d’or dans la catégorie inférée. Ce qui fait une hausse de 38 % par rapport aux chiffres d’avril 2020.

Des données fournies, ce mardi 27 avril 2021, par la société minière Loncor Resources, qui précise que cette amélioration est liée aux travaux de forage réalisés ces derniers mois au gisement Adumbi, en province orientale. Plus connue pour son cuivre et son cobalt, ce pays continent avec ses 2.345.409 km2, plus de 80 fois le Burundi voisin, héberge d’énormes richesses minières avec un potentiel aurifère non encore pleinement exploité. Les ressources minérales inférées de ce gisement ont en effet atteint 41,316 millions de tonnes titrant 2,37 g/t d’or, soit 3,15 millions d’onces. «Ce qui représente, une hausse de 44 % par rapport aux 2,19 millions d’onces estimées il y a un an. Le reste des ressources aurifères du projet provient, des gisements de Kitenge (191 000 onces) et Manzako (122 000 onces) », a précisé Peter Cowley, Président de la société Loncor Resources. Selon lui, cette augmentation importante est une étape-clé pour démontrer la viabilité économique potentielle du gisement d’Adumbi. 

Il a ainsi annoncé qu’une fois le forage terminé au deuxième trimestre 2021, ils vont lancer une évaluation économique préliminaire (PEA) dudit gisement. Selon Peter Cowley, il faut noter que la dernière évaluation des ressources minérales a été entreprise par les consultants géologiques indépendants de la société, Minecon Resources and Services Limited («Minecon»). L’estimation mise à jour pour Adumbi ayant été basée sur les forages supplémentaires et un examen du gisement Adumbi, y compris le remodelage, la teneur et la considération de l’exigence CIM pour les ressources minérales d’avoir des « perspectives raisonnables d’extraction économique ».

Partager.

Répondre