fbpx

Rwanda : Paul Kagame a-t-il ordonné l’expulsion de 18 Chinois du Rwanda ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis le 1er juin des publications partagées des centaines de fois sur Facebook affirment que le Président rwandais Paul Kagame a ordonné l’expulsion de 18 ressortissants chinois “pour avoir maltraité des travailleurs rwandais”.

“Au Rwanda, pour donner une leçon à tous les investisseurs étrangers qui confondent coopération et esclavage, Kagame renvoie 18 chinois chez eux pour avoir maltraité les travailleurs rwandais », écrit l’auteur d’une publication datée du 1er juin. Cette décision a été prise après que Paul Kagame a découvert qu’ils maltraitent ses concitoyens et leur arrachaient des terres agricoles », poursuit l’auteur de la publication. La même nouvelle a été reprise au même moment dans de très nombreuses publications. Elle avait été diffusée en anglais quelques jours plus tôt, notamment sur une page Facebook se présentant comme la vitrine du média CNN en Zambie. 

tinmar 970

Paul Kagame, Président du Rwanda 2Selon l’AFP qui a procédé au fact-checking (vérification de l’information), une étude rapide de cette page révèle qu’elle n’est pas certifiée, contrairement à celle appartenant à la chaîne d’information américaine CNN. Il s’avère également qu’elle a été créée le 2 mai 2020, sous le nom de Bally News, puis changée en CNN Zambia le 23 mai 2020. L’AFP indique qu’elle n’a trouvé aucune trace dans les médias locaux de déclarations du Président Paul Kagame sur l’expulsion de ces Chinois du Rwanda et qu’après avoir contacté un porte-parole du gouvernement rwandais, celui-ci a affirmé que cette affirmation était une “fausse nouvelle”. 

Dès le 2 juin, la conseillère médias de Kagame, Yolande Makolo, l’avait démentie après qu’un homme politique zimbabwéen l’a reprise sur son compte Twitter. « C’est une fausse nouvelle. Jamais arrivée », écrivait-elle. Le 3 juin 2020, le ministère des Affaires étrangères du Rwanda a également publié une déclaration sur Twitter demandant à la population d' »ignorer » la « fausse nouvelle qui a circulé sur divers réseaux sociaux affirmant que 18 citoyens chinois ont été expulsés du Rwanda ». “Rien de tel ne s’est produit », assure le ministère dans cette déclaration publiée sur son compte Twitter officiel.

Partager.

Répondre