fbpx

Afrique de l’Ouest : 9 millions d’emplois perdus en raison des stress thermiques

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Afrique de l’Ouest perd 9 millions d’emplois en raison du stress thermique, a révélé, lundi 29 novembre 2021, à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, le coordonnateur du programme des emplois verts au département entreprises de l’Organisation internationale du travail (OIT), Moustapha Kamal Gueye.

C’était lors du lancement du 2e pôle interrégional de formation du réseau des institutions d’évaluation des emplois verts (GAIN). « Nous sommes à près de 9 millions de pertes d’emploi en Afrique de l’Ouest en raison du stress thermique. C’est pour cela que l’OIT s’active depuis plusieurs années à encourager les gouvernements mais aussi les partenaires sociaux, à mettre en place des politiques sociales sur l’emploi qui sont indispensables pour aller de pair avec l’agenda climat, agenda de la durabilité environnementale, pour faire en sorte que nous puissions atteindre les objectifs de développement durable (ODD) », a expliqué MK. Gueye.

Le stress thermique est l’une des causes du réchauffement climatique, a-t-il ajouté, indiquant que d’ici à l’horizon 2030, les économies mondiales vont perdre en moyenne 2,2 % du temps de travail parce qu’il fera trop chaud pour travailler dans certains secteurs d’activités, notamment l’agriculture et la construction. « Ce taux de 2,2 % vague et abstrait, lorsqu’on le change en emploi point, nous sommes sur 80 millions de perte d’emploi », selon le fonctionnaire de l’OIT. Et d’ajouter que ce stress thermique va faire perdre à l’Afrique de l’Ouest 5 % du temps de travail. 

Partager.

Répondre