Dernières nouvelles
Accueil » A la une » #AkonBlockChain4Sénégal !

#AkonBlockChain4Sénégal !

Le 19 juin, l’artiste et producteur Akon a annoncé le lancement de sa cryptomonnaie à travers l’Afrique, le « AKoin ».  Elle se situe au centre du projet « AKoin Ecosystem », qui rassemble des plateformes numériques permettant de créer des opportunités pour les jeunes entrepreneurs et les marques. Elles permettraient également aux consommateurs d’utiliser cette crypto-monnaie directement à partir de leur Smartphone grâce à une suite d’applications recourant à la technologie blockchain.

Pierre-Samuel Guedj

Pierre-Samuel Guedj
Président d’Affectio Mutandi.

Au lancement de cette cryptomonnaie s’ajoute le développement d’une ville au Sénégal qui s’étendrait sur 2 000 acres de terres que le président sénégalais a offert au musicien. Il s’agira d’une ville mobilisant toutes les ressources technologiques au service de la population, la stabilité et la transparence offertes par la crypto-monnaie y jouant un rôle clé pour favoriser le développement des micro-échanges et des emplois des jeunes.

Suscitant autant d’admiration que de scepticisme sur les réseaux sociaux, l’ambition du chanteur qui décrit l’AKoin comme étant « le sauveur de l’Afrique » est résolument affichée : « redonner le pouvoir au peuple et ramener la sécurité dans le système monétaire ».

Au-delà de l’instabilité monétaire et du manque de services bancaires qui freinent toute possibilité d’entrepreneuriat pérenne, Akon constate qu’une grande partie de la population africaine de moins de 25 ans, soit plus de la moitié de la population africaine, n’a qu’un accès limité à l’innovation et aux opportunités qui en découlent malgré les améliorations apportées par la technologie des Smartphones et d’Internet.

akoinAutant de dilemmes auxquels le AKoin ambitionne de répondre. Il s’agit d’une opportunité de développement qui s’inscrit dans la continuité de son précédent projet initié en 2015 par la création de la société « Akon Lighting Africa », dont le but était d’élargir l’accès à l’électricité aux régions rurales par l’installation de 100 000 lampadaires dans 480 communautés réparties dans 17 pays africains. 75 millions de personnes en bénéficient actuellement.

Des initiatives qui se veulent être des alternatives à l’approche habituelle des ONG en Afrique. En estimant que les communautés rurales africaines n’ont pas besoin de la charité étrangère, mais d’une aide apportée par des professionnels africains formés à la gestion de projets qui généreraient des emplois et créeraient des économies autosuffisantes, Akon illustre à travers ces initiatives :

– le désir d’une reconquête du destin africain par la jeunesse africaine ;

– une nouvelle approche du développement économique et humain en ligne avec les ODD ;

– le rôle clé des technologies pour contourner les obstacles institutionnels au développement économique.

 

Par Pierre-Samuel Guedj

Président d’Affectio Mutandi

Président de la Commission RSE du CIAN – Conseil Français des Investisseurs en Afrique

 

Affectio Mutandi

Elle est la première agence conseil en stratégies sociétale, normative et réputationnelle sur les enjeux ESG. A la confluence des parties prenantes, elle articule RSE, Communication corporate & de Crise, Affaires publiques, Compréhension des enjeux juridiques et Relations avec les ONG.

Blockchain NTIC

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*