fbpx

Caisse nationale d’assurance maladie du Mali : plus de 56 milliards de FCFA de recettes en 2020

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La 22ème session ordinaire a eu lieu au patronat. Une occasion pour le nouveau Directeur général de croiser les administrateurs.

Boubacar Dembele était face au C.A la journée du mercredi 24 février 2021 dans l’amphithéâtre du Conseil National du Patronnat, un mois après sa nomination.

Pour l’occasion , le président du Conseil d’administration, Mamadi Kané fera le bilan chiffré de sa structure. Malgré  un contexte particulier marqué par la persistance du coronavirus, le rapport d’activités 2020 stipule que 311 500 carnets de feuilles de soins ont été acquis ;  8 rencontres des commissions paritaires entre la CANAM et les


structures conventionnées se sont tenues ;  125 414 personnes ont été enrôlées du 1er janvier au 30 novembre 2020, portant le nombre total de la biométrie à 1 085 792.

Ainsi, le montant des recettes mobilisées par la CANAM est de 56,17 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation d’environ de 84% par rapport au montant prévisionnel

fixé à 67,14 milliards de FCFA.

Les montants des entités déléguées (INPS et CMSS) pour l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire) se chiffrent à 54,85 milliards de FCFA.

Néanmoins, les dépenses sont à hauteur de 59,52 milliards de FCFA avec un taux d’exécution d’environ 89%.

L’equipe désormais conduite par le général de brigade Boubacar Dembele se voit attribuer  un budget 2021 qui se chiffre en recettes et en dépenses à 75,06 milliards de FCFA contre 67,14 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 11,80% approuvée par les administrateurs.

Les dépenses d’investissements et d’équipements se chiffrent à 4,90 milliards de FCFA en 2021, soit 6,54% des dépenses totales, contre 2,78 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 76,11%.

Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 17,74 milliards de FCFA en 2021 contre 17,18 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 3,26%.

C’est ainsi que la 22ème session ordinaire du Conseil d’Administration exhorte le nouveau DG à consolider la culture de la bonne gouvernance. La biométrie de l’AMO reste la priorité sur laquelle se veut intraitable la tutelle de la sécurité sociale du Mali.

Partager.

Répondre