fbpx

Conjoncture économique : Montée des niveaux d’endettement sur fond de pandémie dans les pays en développement

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Covid coûte cher aux pays émergents et en développement 


Sous l’effet du Covid-19, la dette dans les pays en développement atteint un niveau record depuis 50 ans. 
Pendant la pandémie, le fardeau de la dette s’est fortement alourdi dans les économies émergentes et en développement.

La situation est critique dans les pays à faible revenu, dont la moitié était déjà surendettée ou au bord du surendettement avant même l’arrivée du Covid-19. Comme le rappellent les Perspectives économiques mondiales de juin 2021, on assistait depuis 2010 à une hausse des niveaux d’endettement dans le monde sans précédent par sa rapidité, son ampleur et son caractère généralisé.

Aussi, «dans leurs efforts pour se relever de la crise après avoir consacré toute leur énergie à la lutte contre la pandémie, les dirigeants des pays émergents et en développement devront s’attacher à ne pas mettre fin trop vite aux mesures de soutien budgétaire et à augmenter l’efficacité des dépenses publiques, le tout en tenant compte de la nécessité de veiller à la viabilité de la dette», recommande la Banque mondiale.

Les effets du fardeau de la dette se feront sentir longtemps après le reflux du virus : la hausse du coût du service de la dette va ralentir l’élan de la reprise et entraver les efforts dirigés vers d’autres défis du développement, à l’instar du changement climatique.

Partager.

Répondre