fbpx

Côte d’Ivoire : Bientôt une Cité Olympique autour du stade d’Anyama-Ebimpé à Abidjan

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les ambitions continuent de se nourrir au plan sportif en Côte d’Ivoire. Après l’inauguration du stade d’Anyama-Ebimpé à Abidjan, le samedi 3 octobre 2020, considéré comme étant l’un des plus grands ouvrages en Afrique de l’Ouest avec ses 

60 012 places, une cité olympique devra être aménagée autour dudit stade. Et ce, grâce à un partenariat signé ce lundi 19 octobre 2020 entre JESA, le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) et l’Office national des sports (ONS) de Côte-d’Ivoire.

Chose promise, chose en voie d’être faite. En effet, à l’inauguration du stade d’Anyama-Ebimpé à Abidjan, le samedi 3 octobre 2020, les autorités avaient annoncé la réalisation d’autres infrastructures comme une cité olympique autour de ce joyau architectural baptisé stade Alassane Ouattara. Une promesse en passe d’être tenue avec la désignation du groupe d’ingénierie marocain JESA, ce lundi 19 octobre 2020, pour conduire une mission d’étude urbanistique en partenariat avec le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) pour la réalisation de ladite cite olympique à Abidjan.

tinmar 970

Conception du master plan par JESA

Dans le cadre de cette mission, JESA, à travers son département spécialisé JESA Studio, sera chargé de concevoir le master plan, les études urbaines et paysagères ainsi que les études de programmation. Cette étude inclut également l’analyse des conditions de faisabilité technique, juridique, économique et financière du projet de réalisation de la Cité Olympique d’Anyama-Ebimpé. Il faut noter que l’Office National des Sports (ONS) a initié la construction de cette Cité olympique dans le cadre de l’organisation de la CAN 2023 attribuée à la Côte d’Ivoire. Le projet établi sur un site de 287 ha au nord-ouest d’Abidjan vise à développer, autour du stade d’Anyama-Ebimpé, une Eco-cité dont la vocation principale sera orientée autour du sport. La Cité Olympique sera dotée d’un ensemble d’équipements et d’infrastructures sportives de haut niveau pour la formation, la pratique des sports, l’hébergement, la médecine du sport, etc.

Les trois acteurs de la mise en œuvre de la Cité Olympique

Trois acteurs clé doivent conduire la réalisation de la Cité Olympique. Au premier plan, il y a l’ONS, un établissement public à caractère administratif qui a pour principales missions la construction, la réhabilitation et la gestion des infrastructures sportives civiles de l’Etat. Acteur principal donc dans l’offre du développement des infrastructures sportives du ministère des Sports, l’ONS intervient également dans la réalisation du programme social du gouvernement dans le secteur du sport par la réhabilitation, l’équipement et la construction de complexes sportifs dans toutes les communes du pays.

Il y a ensuite le BNETD, principal partenaire du gouvernement de Côte d’Ivoire. Il l’accompagne à travers ses travaux d’études, de conception, de conseils et de contrôle, dans le pays et la sous-région. Avec plus de 1000 collaborateurs présents dans une dizaine de pays dont le Sénégal, le Niger, la République Démocratique du Congo réalisant près de 200 projets en moyenne par an. 

Et enfin, le troisième acteur dans la réalisation de la Cité Olympique d’Anyama-Ebimpé est JESA. Créé en 2010, et avec plus de 1 700 collaborateurs, JESA qui est un fournisseur de solutions de classe mondiale avec un ADN africain, est le plus grand groupe d’ingénierie au Maroc et l’un des leaders en Afrique. JESA est une joint-venture entre deux leaders mondiaux, OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, et le groupe australien Worley, l’un des plus grands prestataires mondiaux de services techniques, professionnels et de construction.

Partager.

Répondre