fbpx

Côte d’Ivoire : Mévente du cacao dans les zones de production

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En dépit du nouveau prix du kilogramme du cacao qui passait de 825 FCFA à 1 000 FCFA au titre de la campagne 2020-2021, accueilli avec joie par les producteurs, la situation de la mévente du cacao sur le marché international suscite des inquiétudes.

 

Une nouvelle crise se dessine-t-elle entre le Conseil Café-Cacao (CCC) et les producteurs ? Une mévente du cacao dans les zones de production a été signalé. D’octobre 2020 à décembre 2020 plus de 25 000 tonnes de cacao sont dans les entrepôts et dans les campements. Désemparés, les producteurs interpellent le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Adjoumani Kouassi Kobenan. Comme solution, ils proposent au gouvernement de faire l’inventaire du stock des produits dans les entrepôts afin de les évacuer.

Si le chocolatier américain Hershey, s’est résolu à payer le Différentiel de revenu décent (DRD) à la tonne du cacao qui est de 400 dollars soit 221 295 FCFA la tonne, cela n’a pas pour autant amélioré les conditions de vie des planteurs. «Nous avons des difficultés de déchargements, notre cacao n’est pas vendu, nous avons des problèmes d’argent, on nous fait savoir que le Port est envahi, on ne peut donc pas décharger ce produit.», confie le porte-parole des producteurs. Selon lui, le directeur général du Conseil Café-cacao, Yves Ibrahim Koné leur avait rassuré lors d’une rencontre à Yamoussoukro que, leur produit serait régulièrement payé à ce prix jusqu’au mois de mars et déjà en décembre, rien, déplore-t-il, avant d’interpeller le gouvernement en ces termes : «Nous demandons à notre ministre de tutelle de prendre à bras-le-corps la mévente du cacao afin de trouver une solution rapide pour le bonheur des producteurs.» Cette situation de mévente est d’autant plus inquiétante que le cacao est une matière première très importante dans l’économie ivoirienne. 


Partager.

Répondre