fbpx

Entrepreneuriat agricole et rural : Le programme ambitieux et dynamique de Crédit Agricole du Maroc

Pinterest LinkedIn Tumblr +

« Dynamiser l’entrepreneuriat agricole et rural » a été le thème de la journée d’étude organisée, lundi 6 décembre, par le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) à Rabat avec la participation de professionnels, d’institutionnels et de coopératives, visant à exposer les mécanismes et les plateformes d’accompagnement des jeunes porteurs de projets agricoles. En marge de ladite conférence, le GCAM a procédé au lancement de sa nouvelle structure dénommée « Al Moustatmir Al Qaraoui ».

Le groupe Crédit agricole du Maroc, partenaire historique de l’agriculture nationale et du monde rural, a organisé, lundi 6 décembre dans un grand palace de Rabat, une journée d’étude consacrée aux outils d’accompagnement mis à la disposition des jeunes entrepreneurs, qui souhaitent lancer leurs projets dans le monde rural et dans le secteur primaire.

Placée sous la thématique « Dynamiser l’Entrepreneuriat Agricole et Rural », cette conférence a été animée par des institutionnels, des professionnels et de coopératives, lesquels ont partagé leurs expériences pour encourager et orienter les jeunes porteurs de projets agricoles. Faut-il rappeler, à ce sujet, que le GCAM a mis en place un dispositif spécifique pour accompagner tous les types de porteurs de projets ainsi qu’une structure dédiée dont le Centre d’étude et de crédits TPE (CTPE) qui assure la prise en charge et le traitement optimal des dossiers de financement d’Al Moustatmir Al Qaraoui (lire l’encadré).

Une nouvelle performance en perspective. Ce qui fait dire aux experts que le GCAM œuvre constamment pour innover aussi bien en matière de soutien et de supports aux stratégies nationales qu’en termes d’accompagnement du monde rural et de financement inclusif de l’agriculture. Pour le Président du directoire du CAM, Tariq Sijilmassi, dans une brève allocution, « il s’agit, en effet, d’être à leurs côtés pour la phase de lancement, mais aussi pour la pérennisation de leurs projets générateurs de revenus dans le secteur primaire ».

Pérennisation des projets

GCAM et MAPMDREF : Dynamiser l’Entrepreneuriat Agricole et Rural

L’ensemble de ces mécanismes représente un levier de création, d’élargissement et de valorisation de la classe moyenne rurale. Car en plus de l’encadrement par l’Etat, le soutien financier et le conseil dans les différentes étapes des projets, en plus du travail en synergie avec les divers intervenants restent des éléments-clés de cette démarche. Autrement dit, comme le fera remarquer le Président du directoire du GCAM, il ne s’agit plus seulement d’assurer le bon lancement de projets avec leurs porteurs, car la priorité après ce premier pas important est de veiller au  « succès effectif de ces jeunes dans le monde rural, de manière durable » jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs pleines capacités de gestion, de développement de ces projets et faire face aux défis auxquels ils peuvent se confronter durant leur vie entrepreneuriale. Faut-il rappeler, à ce sujet, que le GCAM a conçu des mécanismes de financement et d’accompagnement sur-mesure dans le cadre du déploiement de la stratégie « Génération Green 2020-2030 ». Ce dispositif complet d’accompagnement englobe aussi bien le volet financier que l’aspect non financier lié à l’expertise et à la formation.

Conçus sous forme de packs portant l’appellation « CAM-Génération Green », ils sont déclinés selon chaque cible visée par la nouvelle stratégie agricole.

Capacité de gestion

Pour ce faire, deux premiers packs ont été élaborés. Il s’agit du  CAM-Génération Green Jeunes. Destiné aux jeunes agriculteurs ainsi qu’à la jeune entreprise rurale de services de l’agriculture, il vise à accompagner tout porteur d’un projet viable dans le cadre d’une première installation ou d’une reconversion. Quant au CAM-Génération Green Melkisation, il bénéficie aux ayants-droit des terres collectives à titre individuel (personnes physiques) ou en groupement agricole (personne morale). Ce pack leur permet de réaliser des projets de modernisation des activités et pratiques agricoles.

Enfin, dans la même dynamique de l’opérationnalisation de l’axe « Nouvelle Génération de Jeunes Entrepreneurs Agricoles » de la stratégie « GENERATION GREEN 2020-2030 », une approche d’accompagnement et de mise en œuvre ciblée, intervenant tout au long du cycle du projet, a été adoptée autour de la mise en place d’un « Centre Régional des Jeunes Entrepreneurs Agricoles et Agro-alimentaires (CRJEA) ».

Déployés au niveau de chaque région, les CRJEA visent à assurer une meilleure attractivité des jeunes entrepreneurs et des organisations agricoles, et constituent une plateforme de partenariats avec les partenaires de développement territorial et local, notamment l’INDH, CRI, les banques (GCAM et autres), les interprofessions agricoles, Chambres d’agriculture, les champions régionaux etc. et un pont fonctionnel à proximité des Instituts Techniques Agricoles du MAPMDREF, l’OFPPT et l’ANAPEC. L’exposition de l’ensemble de ces mécanismes d’accompagnement est venue à point nommé quand on sait que la campagne agricole 2021-2022 s’annonce déjà sous de bons auspices soutenue par le Plan Maroc Vert (PMV).

                                                                                                                                                                    Par Sidibé Mamady

————————————-

 Repères

Dar Al Moustatmir Al Qaraoui

En marge de la journée d’étude sur la dynamisation de l’entrepreneuriat agricole et rural, le GCAM a procédé au lancement de sa nouvelle structure dénommée « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui », dans l’optique de renforcer son soutien aux porteurs de projets en milieu rural et maximiser leurs chances de réussite. Ce programme est une plateforme d’accueil, d’encadrement et d’orientation dont les prestations sont totalement gratuites pour les porteurs de projet, clients ou non clients de la Banque. Selon les initiateurs, « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui » a pour vocation d’accompagner efficacement les entrepreneurs dans la préparation, le montage et la concrétisation de leurs projets, de sorte à ce que les dossiers présentés au financement aient le maximum de chances de réussite. Il s’agit également d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans la structuration de leur projet et le montage de leur dossier de financement, aider les porteurs de projets à créer leur TPE et les orienter vers le choix des statuts juridiques les plus adaptés (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, association, coopérative, Sarl, etc.) et mettre à leur disposition et leur expliquer les démarches administratives nécessaires à chaque type de statut juridique ainsi que les adresses et sites utiles. Enfin, le réseau de centres régionaux Dar Al Moustatmir Al Qaraoui sera rapidement déployé avec le lancement, dans l’immédiat de treize centres à : Ksar El Kebir,El Hajeb, Berkane, Khemisset, Benslimane, Rabat,Fkih Bensalah,Kelaa Essraghna,Errachidia, Taroudant, Guelmim, Dakhla et Laâyoune.

S.M

 

 

Partager.

Répondre