Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Entretien : Mounir Jazouli, Président du Groupement des annonceurs du Maroc

Entretien : Mounir Jazouli, Président du Groupement des annonceurs du Maroc

Le Groupement des Annonceurs du Maroc organise, les 22 et 23 février à Casablanca, la quatrième édition de l’African Digital Summit. Son Président, Mounir Jazouli, explique les enjeux de l’événement.

« La population du continent est majoritairement jeune Digital Native »

 

AFRIMAG : L’African digital summit revient pour la 4ème fois au Maroc. Quel est l’objectif de cette édition ?

Mounir Jazouli, Président du Groupement des annonceurs du Maroc

Mounir Jazouli, Président du Groupement des annonceurs du Maroc

Mounir Jazouli : L’African Digital Summit 2018 constituera une occasion pour les marketeurs et publicitaires de découvrir les tendances du digital et d’identifier les évolutions numériques futures pour réussir leur transformation et mieux piloter leurs stratégies marketing. L’évènement sera également une opportunité pour améliorer les relations entre les différents acteurs, initier des projets innovants porteurs de valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes et contribuer au développement des écosystèmes du digital et de l’économie numérique en Afrique.

L’édition de cette année consolide le rayonnement continental et international du sommet à travers la présence de plus de pays africains et des autres continents, l’ouverture aux dernières technologies AdTech et MarTech, la mise en place d’une démarche d’open innovation ainsi que le lancement d’une web TV dédiée au digital en Afrique «African Digital TV».

L’édition de cette année réunira quelque 1300 professionnels du digital et une quarantaine de speakers originaires de vingt pays d’Afrique. Quelles sont les tendances du
digital en Afrique ?

La population du continent est majoritairement jeune ”Digital Native” avec une forte culture du mobile et une ouverture sur ce qui se passe dans le monde entier. Ils sont exposés à des publicités et à des activations de marques internationales et exigent la même chose aux marques africaines ou filiales locales de multinationales. En termes de grandes tendances, nous pouvons parler de mobile marketing, de content marketing, de la vidéo, de l’avdergaming, de marketing d’influence… mais avec une adaptation aux particularités locales.

Les annonceurs africains intègrent-ils le digital dans leur stratégie de communication ?

L’intégration du digital dans la stratégie de communication n’est plus un choix pour les annonceurs. Dans notre continent, le niveau d’intégration diffère d’un pays à l’autre et dépend fortement de la maturité du marché et du taux de pénétration d’internet et du mobile.

Si on prend le cas du Maroc, qui dispose d’une étude annuelle sur les tendances du digital “Digital Trends Morocco”, 90% des annonceurs ont une activité digitale et 3/4 de ceux qui n’en ont pas comptent s’y mettre à court terme. Le budget accordé au digital représente entre 8 et 10% de l’investissement publicitaire global et ce ratio varie entre 2 et 25% pour l’ensemble des pays du continent.

Communication Mounir Jazouli Numérique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*