fbpx

Forum Rebranding Africa : le Burkina invité à investir dans les TIC 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis Bruxelles, le ministre du Développement du Burkina Faso, Lassané Kaboré, a présenté une communication  détaillée au «Forum du Rebranding Africa». Comme réussite Burkinabè dans la tech, il a avancé celle du eSINTAX portant sur les impôts.

Dans son message, celui qui pilote aussi l’hôtel des finances s’est dit convaincu de l’intelligence, l’ingéniosité et la créativité des Africains. Il s’est également adressé à la diaspora qui a un rôle important à jouer dans le devenir du continent africain. 

Lassane Kaboré, ministre du Développement du Burkina Faso à la 7ème édition du rebranding Africa

Lassané Kaboré a salué les initiateurs du Rebranding Africa Forum pour avoir offert à l’Afrique, une tribune qui jette annuellement, les bases d’une réflexion féconde sur la promotion du secteur vital que représente la digitalisation.

Au sujet du thème : «les opportunités de la révolution numérique pour le continent africain», le ministre y voit  une invite faite aux  pays africains à saisir toutes les possibilités qu’offrent les TIC, pour accélérer la marche du continent vers un progrès économique et social inclusif et qui portera les aspirations des peuples africains.

Il révélera que le Burkina Faso, exploite au quotidien, les opportunités qu’offrent les TIC pour offrir les meilleurs services aux contribuables via la digitalisation et la sécurisation du processus de déclaration et de paiement des impôts et taxes.

L’illustration de cette dynamique est la plateforme de téléprocédures dénommée eSINTAX, développée et mise en ligne en 2018. Elle permet aux contribuables burkinabè de demander des services, de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne.

Enfin, le ministre Kaboré a réitéré aux investisseurs présents, de participer à  la Conférence internationale des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES II), prévue les 2 et 3 décembre 2021 à Bruxelles.

Partager.

Répondre