fbpx

Guinée : Le consortium du bauxite sino-guinéen AGB2A dans de beaux draps.

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Alliance guinéenne de bauxite, d’alumine et d’aluminium (AGB2A), un consortium sino-guinéen est dans le viseur de la justice guinéenne qui a ordonné, le 4 janvier 2021, la saisie conservatoire de ses exploitations et cargaison.

 

Le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Kaloum, Sékouba Condé a tapé fort son marteau sur l’Alliance guinéenne de bauxite, d’alumine et d’aluminium (AGB2A), un consortium sino-guinéen en ordonnant la saisie conservatoire de la cargaison du navire Prosper Sunwaito, sis au quai du port de Boffa et de toutes autres quantités de bauxite provenant de l’exploitation des mines de ses sociétés Axis et GBD.

Le site #Guineenews qui rapporte l’information précise que cette sentence fait suite à une plainte déposée par le cabinet d’avocats SCPA-Les Rivières du Sud, représentant des partenaires chinois d’AGB2A qui accusent des actionnaires de la société que sont le Français Lorcy Claude et les Chinois Dengeai Chen, Zun Zhang et Kelin Zhang «d’escroquerie», «abus de confiance», «faux en écriture privée» et «abus de biens sociaux». Comme on peut le constater, il s’agit d’une guerre entre partenaires. Et tout serait parti du non respect des termes de partenariat. En effet, à en croire Guineenews,


AGB2A devrait expédier vers la Chine 5 millions de tonnes de bauxite par an. Et le consortium sino-guinéen qui a acquis en 2019 le droit d’exploiter deux permis de bauxite  a envoyé vers la chine 200 mille tonnes courant du premier semestre de 2020. Depuis, la compagnie n’aurait rien envoyé. D’où le déclenchement de cette procédure devant le tribunal de première instance de Kaloum. Aujourd’hui en difficulté, AGB2A peinerait même à payer ses travailleurs chinois en Guinée.

Partager.

Répondre