fbpx

Hommage posthume : Professeur Iba Der Thiam (1937-2020) : Un géant du continent s’en est allé 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le rappel à Dieu du Professeur Iba Der Thiam, Historien de renom et ancien ministre de l’Education nationale du Sénégal (1983 à 1988).

Avec cette disparition, c’est l’Afrique en général et sa communauté scientifique en particulier qui perdent un monument.

Ancien membre du comité scientifique de l’UNESCO chargé d’écrire l’histoire de l’Afrique, Professeur Iba Der Thiam était connu pour ses connaissances approfondies des réalités historiques, sociologiques, culturelles, politiques et économiques du continent. Il était aussi connu pour son engagement pour la défense de l’Afrique et de sa dignité.


Il est auteur de plusieurs ouvrages scientifiques sur l’Histoire coloniale et post-coloniale de l’Afrique.

Nous avons eu la chance de le côtoyer de près, et de travailler avec lui à partir de la fin de l’année 2013, au tout début du projet d’écriture de l’Histoire générale du Sénégal des origines à nos jours (Hgs); un projet exaltant et ambitieux qui lui tenait vraiment à cœur, et dans lequel il s’est investi corps et âme.

Pour la réalisation de ce projet, il s’était rapproché du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA), qui en a hébergé le secrétariat pendant les trois premières années. En ma qualité de Secrétaire exécutif du CODESRIA, nous avions eu à travailler ensemble, en collaboration avec le Département d’histoire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en mobilisant la communauté universitaire toutes disciplines confondues, et en utilisant toutes les sources auxquelles on avait accès, y compris les sources orales. Le projet suscita un grand enthousiasme, bien au-delà de la communauté universitaire, bénéficiant d’appuis aussi divers que ceux de la Ville de Dakar, du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique grâce au soutien sans faille du Professeur Mary Teuw Niane, de la Présidence de la République du Sénégal, des entreprises privées et des familles religieuses. Je remercie au passage l’administration du CODESRIA, le gestionnaire de programme, M. Coumba Ndoffene Diouf, le chargé de l’Information et de la Communication, Abdarahmane Wone qui se sont mobilisés à nos côtés pour la réussite de ce projet.

Sur le plan scientifique, l’inspiration initiale fut l’Histoire Générale de l’Afrique en 8 volumes publiés par l’UNESCO. L’ambition du Professeur Iba Der Thiam était de faire avancer la décolonisation de l’histoire de l’Afrique déjà bien entamée, notamment par l’UNESCO sous la direction du Professeur Amadou Mahtar Mbow, et par d’autres grands intellectuels africains comme Cheikh Anta Diop, Joseph Ki-Zerbo, Walter Rodney, Ade Ajayi, Djibril Tamsir Niane, et d’autres. Il s’est assuré que le projet HGS, soit bien élaboré et qu’il soit un exemple de réussite qui serait reproduit dans la sous-région et ailleurs. Il s’est entouré d’une excellente équipe pluridisciplinaire dont font partie Boubacar Diop Buuba, Rokhaya Fall, Yoro Fall (paix à son âme), Ibrahima Thioub, Saliou Mbaye, Hamady Bocoum, Professeur Wagué, Momodou Fall, Mor NDao, et d’autres) et a invité tous ceux qui pouvaient contribuer à la réussite du projet à y prendre part. Nous avions à l’époque fait appel à des grands journalistes tels que Ibrahima Bakhoum, Daouda Mané du Soleil et le regretté Moussa Paye pour renforcer la commission communication du projet.   

Panafricaniste convaincu, le Professeur Iba Der Thiam a toujours répondu favorablement aux invitations de notre fondation, TrustAfrica et de toutes les organisations qui œuvrent pour l’unité de l’Afrique et le bien-être de son peuple. Il nous a toujours encouragé et soutenu dans nos différents projets et entreprises.

A toute l’Afrique, au peuple Sénégalais, à sa famille et à sa veuve, Dre Marema Touré Thiam, nous présentons nos condoléances les plus attristées et prions Allah de l’accueillir dans son paradis.

 

Par Dr. Ebrima Sall,

Partager.

Répondre