Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Investissements : “Etats fragiles”, selon la Coface

Investissements : “Etats fragiles”, selon la Coface

La Compagnie française d’assurance (Coface) a livré son verdict, le 4 juillet, à Paris, sur la situation des investissements en Afrique.

Manifestation post-électorale en Mauritanie

Manifestation post-électorale en Mauritanie

Parmi les pays épinglés par cette institution experte en assurance-crédit, la Mauritanie figure en “mauvaise” place, avec le Cameroun et la RDC. La Mauritanie parmi les pays “fragiles”, cela sonne comme un mauvais coup de pub pour le nouveau pouvoir en Mauritanie. Les manifestations qui ont suivi la proclamation des résultats de la présidentielle du 22 juin dernier ne sont certes pas de même ampleur que celles qui secouent le Soudan depuis la chute d’Omar Hacen El Béchir mais elles interpellent le président élu, Mohamed Ould Ghazouani, pour rapidement entreprendre des mesures de désescalade.

 “Comme l’ont notamment montré les événements de 2011 en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, dans un contexte de progrès des instruments de la mobilisation (accès internet, pression démographique…), l’exaspération des populations alimentée par les pressions socio-économiques – chômage et pauvreté endémique notamment – exposent certains pays du continent à un risque d’instabilité future”, a détaillé Ruben Nizard, économiste spécialiste de l’Afrique.

Les dirigeants de l’opposition mauritanienne après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 22 juin

Les dirigeants de l’opposition mauritanienne après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 22 juin

La coupure d’internet pour mettre fin aux tensions politiques postélectorales est un vieux réflexe autoritaire que la Mauritanie a calqué sur l’Ethiopie, la RDC et le Burundi. Les dix pays de ce funeste classement de l’indice de fragilité sont : l’Angola, le Cameroun, Djibouti, l’Égypte, l’Éthiopie, la Mauritanie, l’Ouganda, la RDC, le Tchad et le Mozambique. La “fragilité” tient aussi à l’état d’urgence qu’instaure le fléau du terrorisme qui frappe particulièrement huit pays – les membres du G5 Sahel, la Libye, l’Égypte et le Nigeria – qui, ensemble, concentrent 60 % des victimes sur le continent.

COFACE Investissements

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse