fbpx

Le Bénin et le Nigeria relancent le projet de connexion ferroviaire

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cotonou et Abuja affichent depuis peu leur volonté d’accroître leurs échanges commerciaux. Les deux parties ont engagé des pourparlers pour concrétiser le vieux projet ferroviaire devant relier les deux Etats par les villes de Parakou et Ilorin.

Des équipes techniques des deux pays se sont rencontrées à Abuja, pour se pencher sur la phase de conception de cette infrastructure qui devrait s’étendre sur 234 km.

Le projet évoqué pour la première fois en 2017, avait été initié par le groupe Pétrolin qui avait aussi conçu le plan d’extension du réseau de chemin de fer béninois de Parakou vers Niamey. Il est par la suite resté au point mort, plombé par les litiges judiciaires ayant entouré le projet de chemin de fer Bénin-Niger.

Dynamiser les échanges commerciaux 

En dépit de la fermeture des frontières, les exportations nigérianes vers le Bénin ont atteint les 96,2 millions de dollars en 2020, alors que le Bénin a vendu pour 15,9 millions de dollars de biens au Nigeria.

Si ce projet venait enfin à se concrétiser, il pourrait dynamiser les échanges commerciaux entre les deux pays, des échanges dont une importante partie est assurée par des réseaux informels très prospères de part et d’autre de la frontière. Par ailleurs, Cotonou servant de base arrière de riches nigérians fuyant l’insécurité de Lagos, pourrait augmenter son attractivité auprès des classes moyennes de la bouillonnante capitale économique du Nigéria.

Partager.

Répondre