fbpx

Le Cap-Vert va se doter d’un parc high tech

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le parc technologique national du Cap-Vert sera prêt au mois de juin 2022, réaffirme le gouvernement capverdien, critiqué pour le retard pris par ce projet. 

Celui-ci estimé à 40 millions d’euros, comprend entre autres un centre de traitement de l’information, un centre d’affaires, un centre d’incubation, un centre de formation et de qualification doté d’équipements de technologies d’information. Situé à Praia près de l’aéroport international, le parc sera bâti sur 8 hectares. 
Le chantier de construction du parc technologique national rentre dans le cadre de l’ambition du gouvernement de faire du Cap-Vert un hub technologique dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Débutée en 2015, l’infrastructure technologique, financée par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Etat de Cap-Vert, a une durée de vie économique de 25 années.

«Nous allons créer ici une zone économique technologique spéciale, avec des incitations fiscales, parafiscales et autres, pour attirer de grandes entreprises internationales à s’installer ici et aider nos entreprises, les « start-up », à devenir plus compétitives. Ces entreprises pourront exporter vers d’autres marchés», assure Ulisses Correia e Silva, Premier ministre du Cap-Vert. Une fois que le parc aura atteint sa pleine capacité fonctionnelle, il permettra de créer 1.014 nouveaux emplois directs et 1.217 emplois indirects. Il générera en moyenne 7,5 millions d’euros de recettes par an au cours de ses cinq premières années de fonctionnement. 

Partager.

Répondre