fbpx

Le Japon se positionne sur l’extension du métro du Caire  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La discrète mais efficace agence japonaise de coopération internationale (JICA), bras armé de l’aide au développement nippone, a accordé à l’Egypte un financement de 41 milliards de yens, soit 306 millions de dollars, destinés au financement de la première phase de la ligne 4 du métro du Caire, a annoncé le ministère égyptien de la Coopération internationale mardi 27 décembre.

Les entreprises japonaises sont bien positionnées sur le chantier d’extension du métro de la capitale égyptienne. Ceci explique peut-être cela.

Le crédit débloqué par la JICA vise à soutenir les efforts du gouvernement pour la promotion de la mobilité urbaine et la massification des moyens de transport capables de désengorger la mégalopole du Caire avec ses 20 millions d’habitants et ses embouteillages.

La première phase de la quatrième ligne du métro du Caire s’étend sur 19 kilomètres et comprend 16 stations reliant le centre-ville du Caire aux pyramides de Gizeh et au Grand Musée égyptien. Le chronogramme de la réalisation de la seconde phase de la ligne du métro n’est pas encore précisé. La seule certitude est qu’elle s’étendra sur 23,5 km et comprend 19 stations.

Mis en service depuis septembre 1987, le métro du Caire a connu plusieurs extensions motivées par les défis de mobilité qu’engendre l’accroissement de la population de la capitale égyptienne.

Partager.

Répondre