fbpx

Le patron de la Société Générale en route vers Sanofi

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est la fin d’une époque à la Société Générale. Frédéric Oudéa, le directeur général de la banque, a annoncé aux actionnaires du groupe qu’il ne briguerait pas le renouvellement de son mandat en 2023.

Dans un an, donc, celui qui affiche une longévité sans égale à la tête d’une banque française rendra son tablier pour prendre la présidence (non exécutive) du groupe pharmaceutique Sanofi. Il a été nommé vendredi 02 septembre à l’unanimité, a annoncé ce lundi 05 septembre la multinationale.

Frédéric Oudéa avait pris la direction générale du groupe en mai 2008, dans la foulée du scandale Kerviel. Nommé, un temps, PDG, avant que ses fonctions ne soient dissociées, le capitaine a affronté toutes les tempêtes : crise financière, crise de la zone euro, Covid. Et aujourd’hui la guerre en Ukraine, qui a forcé la Société Générale à tirer un trait sur la coûteuse aventure russe lancée par son prédécesseur.

Après quatorze ans de règne, son bilan à la tête de la Société Générale est plus ou moins mitigé, selon la presse économique parisienne. La banque a régulièrement déçu les objectifs annoncés aux investisseurs. Tombée au purgatoire boursier à l’automne 2020 en raison de la pandémie, l’action a effectué un redressement spectaculaire, avant le coup d’arrêt de la guerre en Ukraine. Les quelques mois de mandat qui lui restent à la tête de Société Générale, sera l’occasion pour Frédéric Oudéa de consolider le recentrage de la banque d’investissement sur des activités moins risquées et d’achever la fusion des réseaux Société Générale et Crédit du Nord. 

Partager.

Répondre