fbpx

Mali : Les tenants de l’Exécutif  interpellés par la junte

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Président de la Transition et son Premier ministre emmenés au camp militaire de Kati au soir du lundi 24 mai 2021.

Au Mali, peu après l’annonce du remaniement ministériel, la situation s’est tendue à Bamako. Depuis une semaine, l’armée avait quadrillé la capitale malienne. Des brouilles entre l’ex-junte encore active et le Premier ministre Moctar Ouane étaient récurrentes. Il était appuyé par le Président de la Transition Bah N’daw.

En milieu de journée, des hommes armés se sont rendus au domicile officiel du Premier ministre reconduit. Dans la soirée, un de ses proches a affirmé que le Président Bah N’daw a aussi été conduit à Kati, fief de l’ex-junte. Depuis l’opinion est en alerte et les médias à l’affût des échos de Kati.

La junte aux affaires  depuis le 18 août   2020 n’est pas contente de certaines initiatives des personnalités actuellement  séquestrées. Il se pourrait que Moctar Ouane soit remercié ou qu’une amnistie soit activée pour  le CNSP.

Partager.

Répondre