fbpx

Maroc : Stratégie Génération Green, le GCAM pose deux actes majeurs

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Partenaire de premier plan de la Stratégie Génération Green, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) enchaîne avec des réalisations qui démontrent son implication pour doper la valeur ajoutée agricole du royaume. Il vient de lancer deux initiatives en partenariat avec des organismes qui accompagnent les entrepreneurs agricoles.

Deux actions phares pour l’appui aux jeunes agriculteurs d’une part et pour la mise en place d’un parcours digital pour les entrepreneurs agricoles du Gharb, de l’autre, viennent d’être lancées par le Crédit Agricole du Maroc.
Ainsi, le programme national d’accompagnement et d’appui aux jeunes entrepreneurs agricoles dans le milieu rural en partenariat avec l’Office national du conseil agricole (ONCA) devient opérationnel. « Ce programme s’inscrit dans le cadre du déploiement de Génération Green 2020-2030 notamment son volet relatif à l’élément humain et le conseil agricole », précise-t-on au niveau du groupe Crédit agricole. Il a pour objectif d’accompagner les jeunes entrepreneurs agricoles et d’assurer l’insertion professionnelle des jeunes ruraux, à travers deux axes.
Il s’agit d’un accompagnement financier spécifique adapté aux besoins des porteurs de projets et d’un autre non financier à travers le conseil, l’encadrement, la formation et la mise à leur disposition de l’expertise des partenaires.

Un programme au profit de tous les jeunes du Maroc

« Le programme, dont la première étape a eu lieu le 25 mai courant au niveau de la commune Ain El Orma à Meknès, concerne l’ensemble des régions du Maroc et se déroulera d’ici à fin juin », souligne la même source.
Il permettra de développer un climat d’affaire attractif à l’investissement et réunira, à chaque étape, les jeunes entrepreneurs quel que soit le degré de maturité de leurs projets afin de les orienter, les encadrer et leur apporter les financements nécessaires favorisant ainsi, in fine, l’éclosion de la classe moyenne rurale.
Pour ce faire, la Banque a développé une offre de financement dédiée dans le cadre du programme national Al Moustatmir Al Qaraoui porté par le CAM et s’inscrivant dans le cadre du programme Intelaka lancé par le roi Mohammed VI.
Ainsi, grâce à la collaboration entre le CAM et l’ONCA, les porteurs de projet peuvent bénéficier d’un accompagnement complet alliant d’un côté un crédit bancaire et un financement aux conditions avantageuses du programme Amaq et de l’autre, un appui technique, encadrement et expertise.
Cette action d’envergure marque l’implication effective du CAM pour le développement de l’ensemble des acteurs des chaînes de valeur et son engagement ferme d’apporter un appui spécifique aux jeunes agriculteurs et à la promotion de l’entreprenariat en milieu rural.

«Imtiazat-e», une application aux multiples atouts

La deuxième action phare concerne en l’occurrence la mise en place d’un nouveau parcours digital dédié au règlement des redevances de l’Office régional de mise en valeur du Gharb (ORMVAG) via la plateforme digitale agricole du CAM.
L’agriculteur peut régler automatiquement ses redevances liées à la consommation d’eau d’irrigation, en toute simplicité, en faveur de l’ORMVAG sans avoir à se déplacer dans les agences de recouvrement qui peuvent se trouver à 30 ou 40 km dans la région du Gharb.
Ainsi, le CAM a enrichi sa plateforme digitale agricole construite autour de l’application «Imtiazat-e» par un parcours dédié à la digitalisation des filières agricoles. « Après les premières briques déjà mises en places, ce nouveau parcours vient enrichir le volet paiement digital de l’application gratuite «Imtiazat-e» », explique la banque.

Ergonomique et pratique

Combinant ergonomie et côté pratique, le parcours conçu offre aux agriculteurs la possibilité de vivre une expérience inédite en tant que professionnels du secteur agricole et s’inscrit dans le cadre du projet national de paiement électronique.
Il faut rappeler que «Imtiazat-e» est une application mobile gratuite, téléchargeable sur Google Play, qui permet aux agriculteurs de gérer leurs activités à tout moment et en toute autonomie.
Elle permet, entre autres, de consulter ses comptes, renouveler les crédits à court terme, faire le suivi des subventions de l’Etat dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA), souscrire à l’Assurance multirisque climatique, initier une demande de financement des intrants (semence et engrais…) avec déblocage du financement auprès du fournisseur directement, régler automatiquement ses achats auprès de Sonacaos, suivre ses engagements chez le Crédit Agricole du Maroc ainsi que ses règlements fournisseurs…
D’autres parcours sont en cours de finalisation épousant ainsi la volonté gouvernemental d’exploiter la digitalisation pour créer de la valeur pour les populations du monde rural et agricole.

Partager.

Répondre