fbpx

Mining Indaba 2020 : Le Mali en pôle position

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En marge de Mining Indaba 2020 à Cape Town, les grands ténors de l’industrie minière mondiale ont tenu une conférence de presse sur l’énorme potentiel minier du Mali. Sous la supervision de la ministre malienne des Mines et de l’énergie, Mme Mme Lelenta Hawa Baba Ba, étaient notamment présents les CEOs d’Enrroxs, de Barrick, de B2gold, de Hummingbird… ou d’IMS.

 

De gauche à droite : Mme Lelenta Hawa Baba Ba ministre malienne des Mines et de l’énergie, Michael Reza Pacha Chairman d’Enrroxs, Clive T. Johnson Ceo B2Gold et Mark Bristow Ceo de Barrick.

De gauche à droite : Mme Lelenta Hawa Baba Ba ministre malienne des Mines et de l’énergie, Michael Reza Pacha Chairman d’Enrroxs, Clive T. Johnson Ceo B2Gold et Mark Bristow Ceo de Barrick.


Si le représentant du ministère malien des Mines et de l’énergie a brossé l’état du secteur minier très prometteur de son pays avec statistiques à l’appui, la réalisation de l’Ecole panafricaine des mines du Mali, la pose de la premiere pierre a eu lieu récemment à Bamako, d’un budget de 15 millions de dollars US était au cœur de toutes les interventions de tous les CEOs présents. Il revenait à Michael Reza Pacha, Chairman d’Enrroxs de mettre l’accent sur l’intérêt stratégique de cette école pour les sociétés minières sur place, l’Etat malien et sa jeunesse. Mais aussi pour l’Afrique. N’est-ce pas c’est Enrroxxs par le biais de son Chairman qui, le premier a apporté son aide, en sponsorisant cet établissement à hauteur de 1 million de dollars US. Rien que ça ! D’autres comme Barrick, le géant mondial de l’industrie aurifère, et Hummingbird à travers leurs CEOs, respectivement le Sud-africain Mark Bristow et Clive T. Johnson, ont également misé chacun 1 million de dollars US. L’exemple d’Enrroxs fait déjà des émules puisque d’autres sponsors et non des moindres sont sur le rang. 

Ceci étant dit, en 2018, le secteur malien de l’or a produit 60 tonnes du précieux métal provenant de 14 mines industrielles et 6 tonnes pour  la production artisanale. Plus de 14000 emplois directs sont créés par les mines industrielles et plus d’un million par le sous secteur artisanal. Sa contribution au PIB en 2018 était de 7,60%. Le métal jaune a représenté environ 70,50% de la valeur totale des exportations et a contribué durant cette période au budget direct de l’Etat de 246 milliards de FCFA, soit quelque 375 millions d’euros. 

Disposant des ressources non seulement énormes mais également insoupçonnées, la présence au Mali des métaux rares tels que le lithium dont le lancement de l’exploitation est imminent, minerai stratégique s’il en était besoin de le rappeler ici, est une aubaine pour la vieille nation malienne en proie aujourd’hui aux multiples agressions terroristes. 

 

DNES a Cape Town A. D. Tandia 

Partager.

Répondre