fbpx

Nigeria : 4 nouvelles universités publiques pour les technologies et la médecine

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Abuja semble avoir pris la mesure des derniers développements de l’économie mondiale et a décidé d’agir urgemment pour pallier au déficit de compétences technologiques et sanitaires.
Tous les pays africains devraient s’y mettre.

La crise du coronavirus a largement montré les carences du continent en matière sanitaire. Sur les trois continents, des vaccins ont pu être mis en place, alors qu’en Afrique, on compte encore sur l’importation, quand il ne s’agit purement et simplement pas d’hypothétiques dons.
Dans le domaine des technologies également, l’Afrique s’efface à chaque fois qu’on parle de minage dans la blockchain ou encore d’intelligence artificielle, sans parler du déficit en matière de productions scientifiques ou de dépôts de brevets.

C’est pour trouver des solutions à ces manques de compétences que le gouvernement nigérian a décidé la création de quatre universités publiques de formation dans les technologies et la médecine. Alliant la parole à l’acte, le Président Muhammadu Buhari a immédiatement ordonné le décaissement de 43,7 millions de dollars pour concrétiser ces projets.

Les nouvelles universités de technologies seront situées dans les Etats de Jigawa et d’Akwa Ibom. Elles bénéficieront d’une subvention de 4 milliards de nairas chacune. Les universités de sciences de la santé seront quant à elles établies à Azare, dans l’Etat de Bauchi, et à Ila Orangun, dans l’Etat d’Osun et bénéficieront chacune de 5 milliards de nairas.

Ces établissements seront ainsi ouvertes dès cette année pour accueillir leurs premières promotions.

Partager.

Répondre