fbpx

Pravin Gordhan

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Pravin Gordhan, Ministre des Finances sud-africain

Pravin Gordhan, Ministre des Finances sud-africain

Le gouvernement sud-africain a annoncé, le 26 février, qu’il allait lever les obstacles empêchant les entreprises locales d’investir sur le continent africain. empêchant les entreprises locales d’investir sur le continent africain.

Le gouvernement sud-africain a annoncé, le 26 février, qu’il allait lever les obstacles empêchant les entreprises locales d’investir sur le continent africain. «Les actifs détenus à l’étranger par les entreprises sud-africaines sont une source importante de revenus et un moyen de réduire notre vulnérabilité aux futurs ralentissements que connaîtrait le marché domestique», a déclaré le ministre des Finances, Pravin Gordhan, dans son discours sur le budget présenté le 26 février 2014 devant le parlement. «Le gouvernement va prendre des mesures pour créer une fiscalité simplifiée et un cadre de change spécifique pour les entreprises qui font des affaires avec l’Afrique», a-t-il ajouté. Ainsi, une mesure exceptionnelle autorisant depuis 2013 les entreprises cotées sur la Bourse de Johannesburg à créer une holding pour y loger leurs opérations africaines sera étendue aux entreprises non cotées. Les plafonds des montants que les sociétés sud-africaines cotées peuvent investir en Afrique sans approbation préalable sera porté à 2 milliards de rands, contre 750 millions de rands auparavant.

 

Partager.

Répondre