fbpx

Résultats trimestriels : UBA affirme une forte croissance en ce début 2021

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que beaucoup de prévisions se montrent pessimistes pour l’année 2021 qui reste encore marquée par la crise du Covid-19, le groupe bancaire United Bank for Africa (UBA) semble déjouer les pronostics. En effet, elle affiche une forte croissance de son résultats du premier trimestre, en comparaison à celui de l’année écoulée.

Et si 2021 était bel et bien l’année de la reprise ? C’est en tout cas ce que semble montrer les performances du géant bancaire africain, UBA, qui vient de publier un résultat net trimestriel en croissance de 27% par rapport aux trois premiers mois de 2020.

Kennedy Uzoka, DG de UBA.

Cette performance tient essentiellement à la bonne tenue de la marge d’intérêt, de la marge sur commissions et des opérations de marché, mais aussi à la maîtrise du coût du risque de la banque. Ce qui a permis d’enregistrer, à fin mars 2021, un résultat avant impôt en amélioration de 24% par rapport à la même période de 2020 à 40,6 milliards de nairas, contre 32,7 milliards précédemment.
La même tendance est observée concernant le résultat après impôt ou bénéfice net qui est de 38,2 milliards de nairas sur les trois premiers mois, soit un bon exceptionnel de 26,8%, toujours en comparaison aux trois premiers mois de 2020.

Ce résultat correspond à une rentabilité des fonds propres de l’ordre de 20,5%, soit une légère amélioration de 60 points de base par rapport à 2020.

A lire également : Création monétaire : la BECEAO dément la frappe annoncée des 50.000 FCFA ! 

« Ces résultats remarquables du premier trimestre 2021 reflètent la capacité de notre entreprise à accroître durablement ses bénéfices, même dans un environnement macroéconomique très instable. Nous demeurons optimistes quant aux perspectives macroéconomiques des pays dans lesquels nous sommes implantés, d’autant plus que la campagne de vaccination contre le Covid-19 s’accentue sur le plan mondial, tandis que les prix des matières premières et les devises continuent de se stabiliser. Grâce à la solidité de notre capital et de nos liquidités, nous sommes en mesure de continuer à soutenir nos clients dans plusieurs secteurs et sur divers marchés, en nous appuyant sur des pratiques prudentes de gestion des risques », a commenté Kennedy Uzoka, le directeur général du Groupe UBA.

Partager.

Répondre