fbpx

Santé et numérique : L’Allemagne soutient la Communauté de l’Afrique de l’Est

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lundi, 17 mai 2021, des accords ont été signés entre la République Fédérale d’Allemagne et la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) sur un financement de 65 millions de dollars US, un fonds pour la réalisation de deux projets dans les domaines de la santé, des compétences numériques et de la gestion des ressources en eau. Les cérémonies ont eu lieu à Arusha, en Tanzanie, siège de la CAE.

Les accords ont été signés par le Secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), Peter Mathuki et  Regine Hess, ambassadrice de la République fédérale d’Allemagne auprès de la République-Unie de Tanzanie et de la CAE.  D’après l’ambassadeur Hess, dans le secteur de la santé, la poursuite de la coopération avec le Centre régional d’excellence pour les vaccins, la vaccination et la gestion de la chaîne d’approvisionnement en santé, situé à l’Université du Rwanda à Kigali (17 millions de dollars), permettra au centre d’élargir son expertise et sa réputation. Et ce, en particulier dans les domaines de la numérisation dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement en santé, la gestion de la chaîne du froid et le contrôle qualité et sécurité des médicaments.

Toujours dans ce secteur, les accords comprennent également le déblocage de fonds supplémentaires pour le programme de vaccination de la CAE avec Gavi, l’Alliance du vaccin qui contribuera à réduire la morbidité et la mortalité infantiles dans la région.

«Les fonds financeront l’achat d’au moins quatre types différents de vaccins (deuxième dose du pentavalent, du rotavirus, du pneumocoque et de la rougeole), qui seront mis à disposition pour la vaccination systématique et les campagnes de vaccination des enfants dans les six États partenaires de la Communauté de l’Afrique de l’Est», a-t-elle précisé.  

Le programme de gestion intégrée des ressources en eau, qui a été lancé avec succès à la mi-février 2020 et est mis en œuvre par la Commission du bassin du lac Victoria (LVBC), une institution de la CAE, sera approvisionné pour financer des mesures supplémentaires visant à améliorer l’eau en qualité et disponibilité grâce à une gestion stratégique et durable du bassin du lac Victoria.

Afin de renforcer les compétences numériques et l’innovation en Afrique de l’Est, le Secrétariat et l’Allemagne se sont, en outre, convenus sur la mise en œuvre du projet «Compétences numériques pour une industrie innovante de l’Afrique de l’Est». Il s’appuie, selon Peter Mathuki, sur les résultats du projet «Centre de l’excellence pour les TIC en Afrique de l’Est».  D’après lui, la nouvelle phase renforce les compétences numériques, en particulier les jeunes femmes et hommes des six États partenaires de la CAE, afin de renforcer leur employabilité et leurs capacités d’innovation.

«Sur la base d’un solide partenariat industrie-université et d’une collaboration régionale, et avec le Conseil interuniversitaire pour l’Afrique de l’Est (IUCEA), cela va promouvoir des solutions numériques innovantes pour le développement économique de la région à travers le programme de master « Systèmes embarqués et mobiles», des formations et le transfert d’innovation et l’esprit d’entreprise », a-t-il mentionné.

Promesse d’un soutien inlassable

A cette occasion de signature de ces accords, l’ambassadeur Hess a souligné l’engagement de l’Allemagne à rester l’un des principaux partenaires de la région. «Nous pouvons être  fiers à plus de 20 ans de coopération fructueuse avec le Secrétariat de la CAE. Nous nous engageons à poursuivre cette coopération dans des domaines-clés tels que la santé, le commerce et l’infrastructure économique ; et l’enseignement et la formation techniques et professionnels.»

Revenant sur la pandémie de Covid-19, qui n’épargne pas la CAE, l’ambassadeur Hess a promis que l’Allemagne engagera des fonds supplémentaires allant jusqu’à 6,6 millions de dollars américains pour la préparation et la réponse à la pandémie en 2021, à mettre en œuvre dans le cadre des programmes EAC-allemands existants sur la préparation à une pandémie, l’intégration économique et les compétences numériques.

Et d’après Dr Mathuki, au cours  des 22 dernières années, des engagements du gouvernement allemand s’élevant à plus de 516,88 millions d’euros à des programmes et projets visant à faire progresser l’intégration de la CAE, en se concentrant spécifiquement sur l’intégration économique et sociale.

Partager.

Répondre