fbpx

Sénégal : Le procès du maire de Dakar renvoyé après les législatives

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le maire de Dakar Barthélémy Dias ne sera édifié sur son sort dans l’affaire du meurtre pour lequel il avait été condamné en première instance, qu’après les élections législatives du 31 juillet 2022. En effet, le tribunal de Dakar, qui devait rendre son verdict mercredi 18 mai, a finalement décidé de délibérer le 21 septembre. Cette décision fait chuter la tension perceptible dans la capitale, les partisans du maire de Dakar ayant qualifié ce procès de « politique » qui vise à disqualifier leur champion.

Condamné en première instance en février 2017 à une peine de deux ans de prison, dont six mois ferme, pour coups mortels, coups et blessures volontaires et détention illégale d’arme, Barthélemy Dias, au moment du jugement député dissident de la majorité présidentielle, avait interjeté appel pour, « laver son honneur ».

Lors de l’audience en appel en mars 2022, le parquet avait appelé à l’infirmation du verdict rendu en première instance et à la requalification des faits.

Une peine de cinq ans ferme avait ainsi été requise contre l’actuel maire de Dakar.

« On ne peut pas parler de légitime défense dans ce dossier parce qu’ils n’ont pas démontré que Barthélémy Dias a reçu des coups. Il n’a pas aussi été démontré que les visiteurs avaient des armes », avait justifié Fatou Omar Ndiaye, représentante du parquet, dans son réquisitoire.

La partie civile avait, elle aussi, demandé la requalification du délit en meurtre et le versement de 150 millions francs CFA (253.000 dollars environ) en guise de dommage et intérêts.

« Je n’ai aucun regret, parce que ce jour-là, j’ai vu la mort, je l’ai senti dans ma 5chair. Ma vie a de la valeur. Si on m’attaque encore de cette manière, je vais refaire la même chose (…) Je suis là pour laver mon honneur. Quelle que soit votre décision, je resterai maire de Dakar », avait affirmé le tonitruant personnage à la barre.

Partager.

Répondre