fbpx

Sénégal : L’industrie minière a sa vitrine, SIM-Sénégal

Pinterest LinkedIn Tumblr +

extraction miniereLa capitale sénégalaise Dakar a abrité, du 4 au 6 novembre, la 3eme édition du Salon international des mines (SIM-Sénégal), important évènement biannuel placé cette année sous le thème « Le secteur minier : un moteur de croissance et de prospérité ». Le salon, dont la cérémonie d’ouverture a été présidée mardi 4 novembre 2014 par le président sénégalais Macky Sall, s’est présenté sous forme d’une conférence et d’une exposition de trois jours, en plus de visites guidées sur des sites-clés de l’industrie minière du Sénégal. Intervenant à cette occasion, le chef de l’Etat sénégalais a plaidé pour une mobilisation des acteurs du secteur minier afin qu’il joue « un rôle prépondérant » dans la réalisation d’une « prospérité durable ». Les mines figurent parmi les six secteurs prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE) devant permettre la réalisation de l’objectif de croissance de 7 à 8 % à l’horizon 2020, a-t-il souligné. Le Chef de l’Etat sénégalais a exposé aux investisseurs les énormes opportunités minières qu’offre le pays. Dans la branche des phosphates, un nouveau programme de relance des activités a été arrêté avec à la clé des investissements de 225 millions de dollars à réaliser sur une période de 14 à 20 mois. Un accord a été d’ailleurs signé par l’Etat du Sénégal avec l’actionnaire stratégique d’industries chimiques du Sénégal (Ics).Il s’agit des Indiens d’Indorama. En ce qui concerne l’exploitation de l’or, un accord a été signé entre le gouvernement sénégalais et la société Sabodala Gold Operations(Sgo). L’adoption du nouveau texte a été l’occasion de dégager une enveloppe de 10 millions de dollars à titre de programme social dont l’exécution sera directement assurée par la Sgo. Le directeur des Mines et de la Géologie, Ousmane Cissé, a assuré que ses 10 millions de dollars, issus de l’accord entre l’Etat du Sénégal et la société Sabadola Gold Operation, à titre de redevance, seront utilisés pour appuyer différents ministères dans la région de Kédougou. Le chef de l’Etat a instruit pour que ces ressources minières d’une valeur de 10 millions de dollars ‘’soient utilisées par la SGO pour accompagner la politique du gouvernement dans la région de Kédougou’’, a-t-il dit lors de la troisième édition du Salon international des mines du Sénégal (SIM). De même, ajoute-t-il la redevance minière a été finalement portée de 3 à 5%. Le secteur minier connaît actuellement un développement exponentiel sans précédent au Sénégal et dans la sous-région ouest –africaine. Globalement, les objectifs retenus à l’horizon 2020 sont de produire annuellement entre 15 et 20 millions de tonnes de minerai de fer, 2,5 millions de tonnes de phosphates, 3 millions de tonnes d’acide phosphorique, 17 tonnes d’or et 90 000 tonnes de zircon.

Plus de 800 participants et pas moins d’une trentaine de pays ont répondu présent. Les responsables d’Ametrade, organisateurs de l’évènement, ont ainsi magnifié la présence active des professionnels du secteur venus notamment du Mali, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Niger… Par ailleurs, le géant minier africain, Dangote industries, l’un des sponsors leaders du salon, qui détient la troisième cimenterie du Sénégal après la Sococim et les Ciments du Sahel, a été est l’une des grandes attractions du Salon Sim Sénégal. Son Directeur général au Sénégal, Serigne Aramine Mbacké, très couru par les investisseurs présents à Dakar a réaffirmé l’ambition de démarrer en mi-novembre les activités du groupe du magnat nigérian, Aliko Dangote. La nouvelle cimenterie prévoit d’ailleurs une baisse de 10 à 15 % sur le prix actuel de la tonne de ciment vendu au Sénégal et dans les autres pays ouest-africains. Le groupe va ainsi utiliser un portefeuille de 1000 milliards de FCFA déjà disponible. La nouvelle cimenterie a nécessité un investissement de 350 milliards de FCFA et va produire 1 million 500 000 tonnes de ciment par an pour 5000 emplois à créer à court et moyen terme. Aujourd’hui, le Salon Sim Sénégal se positionne comme l’un des évènements phares du secteur minier africain.

tinmar 970
Partager.

Répondre