fbpx

Sénégal : Plus de 4 milliards de dollars US d’investissements publics prévus en 2021

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que le Sénégal sort d’une semaine de troubles, l’heure est, pour le gouvernement du président Macky Sall, de s’atteler à la relance de l’économie, notamment en lançant quelques projets d’envergure. Au total 37 projets ont été retenus pour quelque 2200 milliards de FCFA d’investissement.

La direction de la Planification a justement procédé à l’évaluation d’une cinquantaine de projets, pour en retenir les trois quarts. En effet, 37 d’entre eux ont passé l’épreuve du feu et devront mobiliser quelque 2165 milliards de FCFA dans le cadre de la Loi de finances 2021. Alors que les 13 autres sont appelés à subir quelques modifications et pourront sans doute être soumis lors des prochains exercices budgétaires.

Pour ceux qui ont fait l’objet de validation, il y a lieu de retenir que c’est le secteur des infrastructures routières et de transport qui domine, avec 52,1% du volume global, alors que celui de l’urbanisme est le logement représentera 13,4% du montant global et l’industrie 10,9%. Ces opérations ont été organisées avec les ministères techniques, et d’une évaluation multicritère (pertinence, cohérence, opportunité, équité sociale et territoriale, genre, bénéfices stratégiques, faisabilité et potentiel de risque, viabilité et éventuellement de la rentabilité financière, etc.) basée sur l’analyse coûts/bénéfices économiques.


Désenclaver par autoroutes

Il s’agit avant tout d’étoffer le réseau autoroutier qui doit désormais s’étendre vers le centre-sud et vers l’extrême nord du pays, respectivement à la frontière avec la Gambie et à celle avec la Mauritanie. Ainsi, Dakar sera relié à Kaolack par l’autoroute passant par Mbour et Fatick et Saint-Louis par la voie côtière. Cela devrait nécessiter d’une part 424,5 milliards de FCFA pour aller jusqu’à l’ancienne capitale du pays, Saint-Louis, et de l’autre 486 milliards de FCFA pour aller jusqu’à Kaolack.

A cela s’ajoute le projet de mise en place de la Société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (125 milliards), qui constitue un autre volet important du transport et de la logistique. Dans le même ordre d’idées, il y a celui relatif au renforcement de la sécurité maritime de la liaison Dakar- Gorée, la mise en place de feux tricolores sur 375 carrefours sur le réseau routier (50 milliards).

Le second poste de dépense d’investissement est celui de l’urbanisme et de l’habitat avec un budget de 290 milliards de FCFA pour le financement du programme de 100.000 logements sociaux. La direction de la planification a également retenu le projet de modernisation de l’administration territoriale pour 50 milliards de FCFA. Dans la région sud, le projet phare est celui de la création d’un agropole en Casamance pour un investissement de 235 milliards de FCFA.

Partager.

Répondre