fbpx

Sénégal : OMVS, création d’un fonds régional pour financer l’électricité en milieu rural

Pinterest LinkedIn Tumblr +

omvsLes ministres des pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), ont convenu de la création d’un fonds régional spécial destiné à financer l’électricité en milieu rural dans le cadre d’une politique visant à en doter les populations de ces régions.

Cette décision a été prise à l’issue de la 60ème session extraordinaire du conseil de cette organisation qui regroupe la Guinée Conakry, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

tinmar 970

Au cours de cette même session les ministres ont adopté une série de mesures destinées à accélérer le démarrage effectif de la centrale hydroélectrique de Gouina (Mali) sur laquelle sont fondés beaucoup d’espoirs par les pays. Le projet de la centrale fonctionnant avec du gaz mauritanien et qui sera approvisionnée depuis le puits de Banda a également été discuté. Il devrait permettre à la Mauritanie de vendre une partie de l’énergie dégagée à ses voisins sénégalais et maliens. Mais le chantier a accusé un certain retard à cause du retrait de TullowOil, principal associé dans ce projet de l’Etat mauritanien. Ce dernier qui maintient l’engagement de la SNIM (Société nationale industrielle et minière) et de la Somelec (Société mauritanienne d’électricité), est décidé à réaliser ce projet avec les deux opérateurs miniers Tasiast et MCM (Mauritania Copper Mining) tout en cherchant un autre partenaire stratégique capable de remplacer Tullowoil. La construction à Nouakchott d’une centrale duale dont la mise en service d’une première tranche de 120 mégawatts, actuellement en cours, permettra de commencer à exporter l’énergie excédentaire vers le Mali et le Sénégal dès cette année. Une extension de 60 mégawatts, qui portera la capacité à 180 mégawatts, est bien avancée

Partager.

Répondre