fbpx

Sommet UA : Nécessité de renforcer l’action collective pour relever les défis (Déclaration finale)

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les Chefs d’Etat et de gouvernement et Hauts responsables ayant pris part au Sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) sur la lutte contre le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique tenu samedi à Malabo, en Guinée équatoriale, ont mis l’accent sur l’impératif de renforcer l’action collective pour relever les défis du terrorisme, de l’extrémisme violent et des changements anticonstitutionnels de gouvernement dans le continent.

L’Afrique continue de faire face à des défis structurels pour s’attaquer de manière adéquate aux causes profondes du terrorisme, de l’extrémisme violent et des changements anticonstitutionnels de gouvernement, ont souligné les participants à ce Sommet dans la Déclaration finale sanctionnant leurs travaux.

Dans cette Déclaration, les dirigeants présents au sommet ont relevé que la résurgence des changements anticonstitutionnels de gouvernement, l’expansion de la menace du terrorisme et de l’extrémisme violent sur le continent, y compris l’afflux de combattants terroristes étrangers, de sociétés militaires privées et de mercenaires, la prolifération des groupes armés, ainsi que la criminalité transnationale organisée, ont un impact négatif sur la paix, la sécurité, la stabilité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de certains États membres.

Elles ont indiqué que les déficits de gouvernance, le terrorisme et l’extrémisme violent sont aggravés par l’impact du dérèglement climatique et l’inquiétude suscitée par l’utilisation des ressources naturelles par les groupes terroristes comme source de financement.

En revanche, elles ont ajouté que malgré ces obstacles, les États membres, les Communautés économiques régionales et les Mécanismes régionaux (CER/MR) et les organes de l’UA continuent de faire des avancées progressives vers la consolidation de la démocratie et du constitutionnalisme, ainsi qu’en direction de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Un autre Sommet extraordinaire de l’UA portant sur les questions humanitaires dans le Continent avait eu lieu vendredi 27 mai à Malabo, la capitale équato-guinéenne.

Partager.

Répondre