fbpx

Super League : le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid veulent déplumer les déserteurs

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les trois clubs qui ont le plus poussé pour que le projet de Super League se concrétise demandent des comptes aux neuf autres clubs.

                                                             Par Foot Mercato

Alors que le projet de la Super League s’est écroulé comme un château de cartes, et ce à vitesse grand V en l’espace de deux jours, le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid n’ont pas encore officiellement quitté le navire, au contraire des neuf autres membres fondateurs (Arsenal, Chelsea, Liverpool, les deux Manchester, Tottenham, l’AC Milan, l’Inter et l’Atlético de Madrid). Et forcément, ils l’ont mauvaise.

En revanche, ils pourraient bel et bien frapper un joli coup sur le plan financier. Le New York Times révélait ce vendredi que les Blaugranas, les Merengues et la Vieille Dame auraient établi une stratégie commune destinée à se renflouer les poches. D’après le média américain, les contrats signés par les 12 membres fondateurs de la Super League comprenaient des clauses de pénalité d’une valeur de plusieurs millions d’euros. S’ils venaient à se retirer officiellement du projet – les clubs ont pour l’instant annoncé leur intention de partir mais ne l’ont pas encore matérialisée – ces neuf écuries devraient dédommager les trois autres.

150 millions d’euros par tête

Le Real Madrid, Barcelone et la Juventus, extrêmement endettés, pourraient ainsi jouer la montre pour mieux réclamer et surtout récupérer les millions d’euros que devraient avoir à régler les frondeurs ayant fait machine arrière. Ce n’est pas tout, puisque plusieurs médias européens dévoilent les montants complètement fous. Le média allemand Der Spiegel, qui a eu accès au contrat, révèle que les clubs ayant brisé le contrat portant sur une durée de 23 ans devraient régler 150 millions d’euros chacun !

Si la compétition avait débuté, il aurait également fallu régler la moitié des revenus de la dernière saison de SL disputée, ce qui ne sera pas le cas ici. De l’argent qui irait directement dans les caisses des clubs qui sont encore dans le projet, à savoir les deux ogres espagnols et la Juventus, qui, contrairement à ce qui avait été interprété par beaucoup, n’a pas annoncé son départ du projet, dans son communiqué publié en milieu de semaine. La Super League n’a pas fini de faire parler d’elle…

Partager.

Répondre