Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Algérie: Moncef Athmani, patron des patrons à titre provisoire

Algérie: Moncef Athmani, patron des patrons à titre provisoire

Après l’arrestation de Ali Haddad, un oligarque réputé très proche des Bouteflika, la principale organisation patronale algérienne vient de lui trouver un remplaçant en la personne de Moncef Athmani. Les patrons algériens sont en train de tourner la page de l’ancien régime. 

Moncef Athmani doit piloter la période transitoire devant mener à l’élection du nous président du FCE.

C’est hier, dimanche 7 avril, que les membres du Forum de chefs d’entreprise ont procédé à l’élection de celui qui assumera pour les trois prochains moins la fonction de patron des patrons algériens. 

Moncef Athmani, membre fondateur du Forum des chefs d’entreprises (FCE), a été élu dimanche à l’unanimité président provisoire de cette organisation patronale pour une période de transition de trois mois, à la suite de la démission de Ali Haddad, le 28 mars dernier, a-t-on appris auprès du Forum. A l’issue de cette période, un président du Forum sera élu, a-t-on précisé de même source.

Il lui est ainsi dévolu la tâche de piloter la transition afin de choisir le vrai remplaçant de Ali Haddad, l’ex-président du FCE tombé en disgrâce. 

Lors de l’élection d’hier, le nom de Ali Haddad a été étonnamment ignoré par les participants et les patrons algériens semblent vivre le contexte politique avec beaucoup de réalisme. Ils sont résolument tournés vers l’avenir. 

Ainsi, à l’issue de l’élection, les membres du Conseil exécutif du forum ont “affirmé leur soutien absolu au président provisoire du FCE et leur engagement à préserver le forum comme étant un espace réunissant les opérateurs économiques et une force de proposition pour la construction d’une économie nationale forte et durable”, souligne une source interne.

Ils ont assuré que le Forum “demeurera une association patronale active avec ses propositions loin de tous les tiraillements politiques”, ajoute la même source. C’est une position qui tranche avec l’histoire récente du FCE. 

Car, Ali Haddad était réputé très proche de Saïd Bouteflika. Ce dernier avait pris clairement position en sa faveur quand, en 2017, Abdelmajid Tebboune, alors Premier ministre, avait entamé une traque contre les bénéficiaires de marchés publics qui avaient manqué à leurs obligations. 

Actuellement, l’ex-président du FCE est incarcéré après avoir tenté de quitter le territoire algérien dans des conditions troubles. 

Pour rappel, dans une lettre adressée aux membres du FCE, M. Haddad, qui présidait le FCE depuis 2014, avait officialisé sa volonté de quitter la présidence de l’organisation en déclarant : ” j’ai décidé, en mon âme et conscience et sans contrainte, de quitter la présidence du Forum des chefs d’entreprise à compter de ce jour”, se disant “soucieux de préserver la cohésion et surtout la pérennité” de l’organisation.

Le FCE créé en 2000 est à ce jour la plus grande organisation patronale du pays, avec 4.000 chefs d’entreprise représentant plus de 7.000 entreprises qui cumulent un chiffre d’affaires global de plus de 4.000 milliards de dinars, selon les chiffres avancés par cette organisation.

 

Ali Haddad FCE Forum de chefs d'entreprise Moncef Athmani patron des patrons Patronat syndicat

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse